Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 23:55
Certains le savent, j'ai déjà commis un billet sur cet incontournable et magnifique roman quand je l'ai redécouvert il y a un peu plus de deux ans. J'ai  même doublé la mise un an plus tard pour faire le compte de mes relectures (une trentaine à l'époque) et de mon "austenite" aigüe.
Pourtant je me remets aujourd'hui à mon clavier pour parler encore et toujours, et avec une objectivité absolue bien sûr, de mon roman préféré. Cela dit j'ai de bonnes excuses puisqu'il s'agit d'une lecture commune avec Pimpi et que cette fois je l'ai relu en anglais. Je m'y étais déjà essayé l'année dernière mais avec peine et labeur, cette fois j'ai réellement pu d'apprécier le style d'Austen, sinon à sa juste valeur, du moins bien mieux qu'auparavent et j'ai pris un très grand plaisir à savourer la verve de l'auteur. La précision et la concision de ses phrases m'ont fascinée autant que la richesse des sonorités que, grâce aux nombreuses adaptations que j'ai vues, je pouvais entendre tinter à mes oreilles.
J'aurais pu cependant avoir du mal à trouver quelque chose de neuf à dire sur cette histoire, sa construction exceptionnelle, sa cruauté amusée, son humour acide et ses personnages intemporels, heureusement nos très chers éditeurs y ont pourvu.
Car surprise, j'ai découvert des passages dont je ne me souvenais pas. Ma mémoire pouvait certes être défaillante, mais j'avais entendu dire que l'édition 10/18 pêchait quelque peu. J'ai donc comparé et découvert que ce sont des paragraphes entiers qui manquent dans cette traduction de
V. Leconte et Ch Pressoir, qui après vérification date quand même de 1932.
un exemple, allons...
A la fin du chapitre XVIII (le bal de Netherfield) mrs Bennet se réjouit du prochain mariage de jane, la version 10/18 s'arrête à : "elle pouvait espérer voir sa fille (jane) installée à Netherfield dans un délai de trois ou quatre mois."
She should indoubtedly see her daughter settled at Netherfield, in the course of three or four month"
Mais dans l'original, le chapitre continu, "Of having another daughter married to Mr Collins, she thought with equal certainty, and with considerable, thought not equal, pleasure. Elizabeth was the least dear to her of all her children; and though the man and the match were quite good enough for her, the worth of each was eclipsed by mr Bingley and Netherfield."
Quelques lignes certes, mais où il est admis sans ambiguité que pour mrs Bennet, Elizabeth était de tous ses enfants, celle qu'elle aimait le moins et que ce mariage avec Collins était bien assez bon pour elle... Une position qui prend tout son sel quand on connait la suite.
Je n'ai pas systématiquement vérifié mais j'ai trouvé pas mal d'autres écarts au détour des pages. Comment qualifier cette traduction reprise dans les éditions Christian Bourgeois et leur version 10/18 ?  Pourtant je l'ai lue, relue, offerte à de nombreuses reprises cette édition, j'enrage ! Un éditeur devrait préciser quand il effectue des coupes, il me semble, et non laisser supposer qu'il s'agit du texte intégral. Du coup, toutes les autres traduction en deviennent suspectes...
En promenade  dans ma librairie préférée, j'ai jeté un oeil (aiguisé) au chapitre XVIII de l'édition du Serpent à plume et je confirme que le paragraphe précédent y figure au complet, il n'y avait pas d'autres éditions disponibles mais j'imagine que les traduction de la Pléïade et de Folio sont sérieuses.
De fait, je suis très heureuse d'avoir lu Pride and Prejudice en anglais car cela m'a apporté, outre un peu de contrariété, beaucoup de plaisir mais nul ne peut apprendre toutes les langues et nous sommes bien obligés de nous en remettre aux traducteurs et aux éditeurs... qu'au moins ils nous tiennent au courant de leurs partis pris !
Une merveille donc à lire et relire en anglais ou dans une traduction honnête.

Pride and Prejudice - Jane Austen - 1813
    8/12
Repost 0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 12:00
Lizzie et Darcy dans la bibliothèque avec un bougeoir...

Fréquenter les blogs présente différents avantages, l'augmentation des réserves de livres à lire par exemple (ces fameuses et himmalayesques pals)  ou la découvertes de séries télévisées aussi anglaises qu'improbables, mais bien entendu il y a avant tout l'augmentation de notre culture livresque car on  y apprend des choses dont on n'aurait jamais soupçonné l'existence.
C'est en lisant Cuné que j'ai décidé de renouer avec Jane Austen ce qui a déclenché chez moi une violente passion littéraire pour ses oeuvres mais aussi pour tout ce qui tourne autour et dont les anglais (mais pas seulement) ne sont pas chiches, biographies, essais critiques, films, miniséries et plus encore. Car il e
xiste toute une littérature autour des romans d'Austen, les "variations". J'en avais déjà fait l'expérience (agréable très agréable) avec Mr darcy's Diary de Amanda Grange (d'ailleurs j'ai le Captain Wentworth's Diary en stock quelquepart) mais je m'étais promis d'être sage et de ne pas trop tomber dans le genre... Enfin c'est ce qui était prévu avant que je ne tombe victime du pouvoir de persuasion (justement) de Pimpi qui m'a plus que conseillé Impulse & Initiative, elle m'a honteusement tentée, tellement que, incapable de résister, je l'ai commandé séance tenante et l'ai lu dans la foulée... deux fois!
Alors nouveau genre, ce livre ne montre pas seulement un nouveau point de vue sur l'immortel Orgueil et Préjugés, c'est un What if... Une sorte d'Uchronie en somme.
Et si... Après sa désatreuse demande en mariage de Huntsford, Mr Darcy au lieu de se retirer à Londres puis à Pemberley avait décidé de venir retenter sa chance à Longbourn.
Et si... Décidé à courtiser la femme de son coeur dans les règles, il se rendait compte que, tout féru de bienséance qu'il soit, il était incapable de contrôler complètement son attirance pour Elizabeth.
Et si... Cette dernière, quoique parfaitement décidée à ne l'encourager en aucune manière, avait bien du mal à résister à l'effet produit  par les, disons, libertés que son constant admirateur lui prodigue...
Disons le tout de suite, ce roman n'a réellement d'intérêt que pour ceux qui connaissent le livre d'origine, d'ailleurs si les premières rencontres sont souvent évoquées, c'est toujours par allusions essentiellement compréhensibles par les initiés j'imagine. L'auteur est sans conteste une grande admiratrice d'Austen, connait intimement le roman et... elle s'amuse bien. Je pourrais dire qu'elle projette si je n'avais pas peur qu'on m'accuse de parler pour moi.
Des passages entiers de l'original, simplements placés à des endroits différents, scène de repas, rencontre, fragments de conversations se mèlent plutôt harmonieusement aux nouveautés (Nous connaissons enfin la teneur des conversations de Lizzie et Darcy pendant leurs longues promenades à deux) pour un résultat que j'ai trouvé des plus stimulants. Alors certes ce n'est pas la plume d'Austen, en particuliers pour certaines scènes que la dite Jane n'aurait certainement jamais pu écrire, mais c'est léger, drôle, sensuel, la psychologie des personnages est respectée même si certains de leurs comportements prêtent éventuellement voire certainement à controverses. Les puristes pourraient certainement y voir à redire, mais j'ai adoré vivre de l'intérieur cette variation dans le déroulement des évènements, suivre deux de mes personnages dans des situations inédites, voir toutes les scènes qu'on imagine sans jamais les lire... que du plaisir ! Pour amateurs.


Impulse & Initiative - Abigael Reynolds - Sourcebooks Landmarks - 2008

Ceci est une lecture commune avec Pimpi qui a positivement jubilé devant mes courriels hystériques au fur et à mesure de l'avancée de ma lecture.

PS : Maintenant je suis bonne pour relire Orgueil et Préjugés moi... mais en anglais quand même !
PPS : Je sais c'est grave mais je crois que je viens de retomber dans mon obsession Janeïte après TOUS mes efforts pour m'en libérer un rien...
PPPS : J'y pense, celles et ceux qui ont aimé Lost in austen pourraient probablement apprécier... Disons que c'est une variation plaisante pour lecteurs du XXIe siècle :-)

6/6 - mini challenge lire en vo réussi, passons au maxi... qui l'eut cru ?



Repost 0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 18:00
       Dans le cadre duEmjy a créé un Austen questionnaire-tag. Histoire d'en savoir un peu plus sur ce qui relie et parfois divise (par d'interminables et néanmoins passionantes controverses) les admirateurs de Jane... Voici donc ma contribution à cette fort intéressante initiative...

1) Comment avez-vous découvert Jane Austen ?

Etudiante j'ai lu une première fois Orgueil et préjugé que j'ai apprécié mais sans suite. Quand j'ai commencé à parcourir les blogs, je me suis certes dit qu'il faudrait que je réessaie, mais il a fallu le film de Joe Wright, emprunté un jour d'ennui au vidéoclub, pour réveiller la Janéite qui s'ignorait en moi. L'éveil a été, pour le moins, spectaculaire et dévastateur...

2) Avez-lu tous ses romans jusqu'ici ?
Il me reste Mansfield park à découvrir, ce qui ne saurait tarder. Ensuite je lirai les oeuvres de jeunesse, lady susan, les Watson et Sanditon... Heureusement je relis beaucoup.

3) Avez-vous un préféré ?
Je suppose que mon préféré est Orgueil et préjugé (si j'en juge par le nombre de relecture - autour de 30 l'année dernière), suivi de près par Raison et sentiment et Persuasion ex aequo, puis Emma et Northanger... pour Mansfield park, je ne saurais encore dire. Mais cet ordre peut certainement évoluer au gré des relectures.

4) Combien d'adaptations avez-vous vues ?
Huit "vrais" adaptations (P&P série et film, S&S série et film, Persuasion 2 films, Emma 2 films) plus Mariage à Bollywood et Bridget jones... mais j'ai des projets (et des commandes) !

5) Lesquelles sont vos préférées ?
La plus chère à mon coeur est sans conteste l'adaptation de Joe Wright qui m'a fait redécouvrir Austen et dont je ne me lasse pas malgré le nombre incalculable de fois où je l'ai vu. J'ai également beaucoup aimé la série P&P de la BBC, ainsi que le S&S de Ang Lee et l'adaptation plus récente de la BBC. Enfin j'ai beaucoup apprécié l'Emma de Douglas McGrath qui est charmant et le Persuasion de Shergold so glamour.

6) et lesquelles aimez-vous le moins ?
Pour l'instant je n'ai pas eu de rejet particulier mais il m'en reste à voir. Ah si ! Je n'ai pas du tout accroché au Journal de Bridget Jones.

7) Avez-vous vu des films inspirés ou dérivés de son oeuvre ? (Becoming Jane, Miss Austen regrets, Coup de foudre à Bollywood, Clueless, Bridget Jones, The Jane Austen Book Club etc) Qu'en avez-vous pensé ?
Pour l'instant mon préféré est sans aucun doute Lost in austen que j'ai adoré (ça relève du fantasme pur à mon avis). Becoming Jane m'a plu (si romantique) ainsi que Coup de foudre à Bollywood (très pétulant) et j'ai détesté Bridget donc mais je lui laisserai peut être une seconde chance allez... Maintenant j'ai très envie de voir Miss Austen regrets et The Jane austen book club qui semble meilleur que le livre dont il est tiré (Plutôt insipide à mon goût !). Et je note Clueless dont je n'avais pas encore entendu parler.

7) Qu'aimez-vous le plus chez Jane Austen ?
Son Humour, sa causticité, son style, sa finesse, ses dialogues, son pragmatisme et ses happy end (je suis grave je sais)

8) Avez-vous ce qu'on peut appeler une collection Jane Austen ? (inclure photos si vous le souhaitez)
Et bien tous les romans en français, trois en anglais (mes trois préférés), deux biographies, deux essais, une certain nombre de dvd, un superbe Tee shirt avec MON Darcy dessus offert par Karine-la-généreuse et deux marque-pages Jane austen offerts par Caro(line)-bénie-soit-elle... devrais-je devenir fétichiste ? (il y a même Colin sur un des marque-page et s'il n'est pas mon Darcy favori, il est néanmoins fort élégant !)

Les questionnaires d'Emjy (à tout seigneur, tout honneur), Isil, Ofelia, Cachou, miss babooska, Carol, Ashtray-girl, Nataka,... Je me suis fiée aux commentaires d'Emjy, si j'ai oubié vos questionnaires, dites le moi !



Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 15:19
Un nouveau challenge court les blogs le saviez-vous ?
Comment ça un challenge ?
Pas un nouveau, alors qu'elle s'en était fixé Tolkien sait combien l'année dernière et n'a pas été fichu de commencer à en entamer un ?
Et bien si, un nouveau, j'assume ! Il s'agit de lire et visionner tout ce qu'il est possible de trouver sur et autour de Jane Austen. Ce concept  fondateur, ce pitch quoi, ayant été formulé par
Fashion victim (du moins il me semble). En même temps comment ne pas adopter d'enthousiasme un défi auquel je me consacre déjà, challenge ou pas, depuis que nous avons renoué, Jane et moi, il y a de cela un an et demi ?  Cela ne se peut, j'y cours donc et et si je ne me retenais pas, j'en sautillerais d'enthousiasme.

Voici donc une première liste d'oeuvres que j'ai déjà vu/lu (revu/relu), que je suis sur le point de, ou que j'aimerai énormément, lire/voir... Bien sûr elle n'est pas exhaustive et va certainement évoluer mais je la mettrai à jour, promis juré, liens vers mes billets à venir compris. (Quelle redoutable organisation, je vais enfin pouvoir retrouver mes billets facilement, incroyable). Cette page restera accessible en cliquant dans la colonne de gauche sur ce joli bouton dû aux talents conjugués d'Isil (célèbre Janeïte) et de Mr Kiki (célèbre illustrateur).

Isil a d'ailleurs concocté une superbe liste, bien plus exhaustive que la mienne, que vous pouvez consulter Ici (je la consulte moi-même régulièrement pour rêver à de prochains achats/emprunts). Si d'autres ont fait de même, dites le moi, je vous mettrai en lien.
Et c'est parti pour le
Au fait saviez-vous qu'une police a été conçues à partir de l'écriture de Jane Austen ? Oeuvre de Pia Frauss, vous pouvez la télécharger sur son site. Elle est belle non ? Peut-être pas assez lisible pour un écran et c'est bien dommage, car... quelle classe !

L'Austen questionnaire (créé par Emjy)

Bibliographie
Orgueil et Préjugés
(Pride and Prejudice) 1813
Raison et sentiment
(Sense and sensibility) 1811
Persuasion (1818)
Northanger Abbey (1818)
Emma (1815)
Mansfield Park (1814)


Sanditon (resté inachevé)

Les Watson
Lady Susan
Juvenilia

Biographies
Jane Austen, Passions discrètes - Claire Tomalin - 1997 - Autrement 2000
Jane Austen - Carol Schields - Fides - 2001
Un portrait de Jane Austen - David Cecil - 2008

Essais
Jane Austen Pride and Prejudice, dans l'oeil du paradoxe - Catherine Bernard - Ellipses - 2001

Pride and Prejudice : le roman de Jane Austen et le film de Joe Wright - Laurent Bury, Dominique Sipière, Laure Blanchemain, Nicole Cloarec, Collectif - 2006 - Ellipses (billet en devenir)

Pride and Prejudice, Joe Wright - Lydia Martin - 2006 - Céfal

adaptations télévisées
Orgueil et préjugés
Simon Langton, 1995, mini-série BBC (6 épisodes - 300 min) avec Jennifer Ehle, Colin Firth, Susannah Harker, Crispin Bonham-Carter, Benjamin Whitrow, Alison Steadman, Barbara Leigh-Hunt, Adrian Lukis (billet en devenir)

Raison et sentiment

John Alexander, 2008, mini-série BBC (3 épisodes – 180 min), avec Hattie Morahan, Charity Wakefield, Dan Stevens, Dominic Cooper, David Morrissey (billet en devenir)

 

Emma

Diarmuid Lawrence, 1996, mini série ITV (104 minutes), avec Kate Beckinsale, Mark Strong, Raymond Coulthard, Samantha Morton, Dominic Rowan, Prunella Scales (billet en devenir)

 

Persuasion

Adrian SHergold, 2007 ITV (93 min) avec Sally Hawkins, Rupert Penry-Jones, Alice Krige, Julia Davis (billet en devenir)


Mansfield Park
Iain B. MacDonald, 2007, téléfilm ITV (120 min) avec Billie Piper, Blake Ritson, Hayley Atwell, Joseph Beattie, Michelle Ryan, James D'Arcy, Douglas Hodg
(billet en devenir)

 

Northanger abbey

John Jones, 2008, ITV (95 min) avec Felicity Jones, Carey Mulligan, Liam Cunningham (billet en devenir)


adapatations : cinéma
Orgueil et préjugés
Joe Wright, 2005, cinéma (129 min) avec Keira Knightley, Matthew Macfadyen, Rosamund Pike, Simon Woods, Donald Sutherland, Brenda Blethyn, Judi Dench, Rupert Friend

Raison et sentiment

Ang Lee
, 1995 (136 min), avec Emma Thompson, Kate Winslet, Hugh Grant, Greg Wise, Alan Rickman
(billet en devenir)

 

Emma

Douglas McGrath, 1996, cinéma (121 min) avec Gwyneth Paltrow, Jeremy Northam, Ewan McGregor, Toni Collette, Alan Cumming, Sophie Thompson (billet en devenir)

 

Variations autour de Jane - côté lecture
Le club Jane Austen - Karen Joy Fowler - 2005 - Traduit de l'anglais par Sylvie Doizelet - Gallimard/Folio (billet en devenir)

Jane Austen et moi, devenez une héroïne de Jane Austen - Emma Campbell Webster - 2008 - illustré par Pénélope Bagieu, traduction de Sylvie Doizelet - Danger public

Mr Darcy's Diary - Amanda Grange - Sourcebook 2007

An Assembly such as this, a Novel of Fitzwilliam Darcy, Gentlemen - Pamela Aidan - 2006 - Touchstone books (3 tomes)

Jane Austen à Scargrave manor - Stephanie Barron - 1998 - Labyrinthes (premier d'une série de polars "austeniens" à tester)

Pride & Prejudice & Zombies - Seth Grahame-Smith & Jane Austen, avril 2009 (bientôt!) - Quirk books

Les nombreuses vies de Jane Austen - Isabelle Ballester - octobre 2009 - Les moutons électriques, bibliothèque rouge

Impulse and initiative - Abigael reynolds - Sourcebooks Landmarks - 2008

Variations autour de Jane - côté écran
Becoming Jane
Julian Jarold, 2006, cinéma (120 min) avec Anne Hathaway, James McAvoid, Jessica Ashworth, Tony Brown, Chris McHallem, Lucy McKenna (billet en devenir)

Miss Austen regrets
Jeremy Lovering, 2008, ITV (90 min) avec Olivia Williams, Imogen Poots, Greta Scacchi, Hugh Bonneville
(billet en devenir)

Lost in austen
Guy Andrews et Dan Zeff, 2008, ITV (4 épisode - 200 min ) avec Jemima Rooper, Alex Kingston, Hugh Bonneville, Elliot Cowan, Gemma Arterton (billet en devenir)

The Jane Austen Book club
Robin Swicord, 2007, cinéma (106 min) avec Emily Blunt, Amy Brenneman, Jimmy Smits





Repost 0
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 18:46
Un peu plus de 400 pages de biographie pour une auteure dont tout le monde dit qu'on ne sait rien, cela semble beaucoup. C'est qu'en fait il est très exagéré de dire qu'on ne sait rien, ce qui me frappe moi c'est la quantité de choses et même de détails qui sont connus sur la vie et le quotidien de cette femme et de sa famille. Ce qui chiffonne ses biographes, ses admirateurs et ses critiques, c'est que si on sait énormément de choses sur ce qu'elle a fait, on ignore à peu près tout de sa vie intérieure. Sa soeur Cassandra a détruit une grande partie de sa correspondance et on ne lui connait pas de journal. De plus la tradition familiale a commencé à contrôler sa "légende" très tôt après sa disparition. Heureusement il reste quelques 160 lettres et... ses romans.
C'est donc justement sur les faits que cette biographie s'attarde. Je dirais que Claire Tomalin a attaqué la vie de Jane Austen par l'extérieur ; les vie et ce que l'on peut savoir des personnalités des membres de sa famille depuis ses grands-parents voire arrière grand parents, parents, frères, soeur mais aussi tantes, oncles et cousins y sont envisagés et mises en perspectives et les évènements de sa propre vie minutieusement décrits. Evènements au sens propre. Claire Tomalin peut dire où elle était à tel et tel moment et même pourquoi mais pas comment elle le vivait ni ce qu'elle en pensait. Là l'analyse de ses romans et de ses personnages prend le relais. Et cela devient passionnant...
L'inconvénient de ce procédé est qu'il nous éloigne parfois singulièrement du sujet, Jane elle même ; l'avantage est qu'il fait magnifiquement revivre une certaine Angleterre de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle avec ses contraintes, ses habitudes, son organisation matérielle, ses rapports humains. Les chapitres qui traitent des romans deviennent positivement fascinants sous cet éclairage et offrent toute sorte de pistes à la réflexion... et l'imagination.
Un ouvrage historiquement très solide, qui donne beaucoup d'épaisseur à l'écrivain par le biais de son environnement familial et matériel mais qui, j'imagine, peut paraître un peu long et touffu. Pour les passionnés !

L'avis de
Cuné, Lilly...

Jane Austen, Passions discrètes - Claire Tomalin - 1997 - Autrement 2000 (traduit de l'anglais par Christiane Bernard et Jacqueline Gouirand-Rousselon)

La parti pris de Carol Shields est bien différent dans sa biographie beaucoup plus concise. Tout d'abord c'est l'oeuvre d'une romancière et non d'une biographe stricto sensu, ensuite c'est l'hommage d'une admiratrice qui se concentre sur l'écrivain plus que sur son entourage, marque volontiers ses préférences, pour le personnage d'Emma par exemple, et n'hésite pas à privilégier tel ou tel thème qui lui tient plus particulièrement à coeur.
Tel quel c'est un livre magnifique, agréable à lire, très bien écrit qui brosse un portrait de Jane Austen tout à fait comparable sur le fond à celui de Claire Tomalin (rien d'étonnant c'est une de ses sources) mais de façon plus littéraire et plus personnelle. De plus, le format implique que Jane elle-même et l'analyse de ses romans occupent proportionnellement beaucoup plus de place que dans la biographie plus documentée de Tomalin, ce qui est fort agréable. Disons que les deux ouvrages se complètent fort bien.
Un seul bémol, la traductrice a retraduit à sa façon tous les titres des romans et au départ cela m'a un peu gêné de rencontrer "le coeur et la raison" ou "le parc de Mansfield"... mais c'est vraiment du détail. Extra !

L'avis de
Cuné, Allie, Lilly ...

Jane Austen - Carol Schields - Fides - 2001(traduit de l'anglais par Corine Durin)

Pour finir cette revue de détail, je vous parlerai non pas d'une biographie mais d'un ouvrage critique sur Orgueil et Préjugés, mon roman préféré de l'auteur. (mon roman préféré tout court du moment).
Disons qu'il m'a fallu un petit effort d'adaptation au vocabulaire et au style. Je n'ai pas fait d'études littéraires et cet essai manie à profusion des mots fascinants comme diégétique, herméneutique, contrapuntique et autre hic... une fois qu'on est habitué tout va bien... On peut plonger dans une analyse très pointue et passionnante des tenants et aboutissants sociaux, idéologiques et psychologiques tant des personnages, que des lieux et des situations voire de la construction même du roman en trois parties - à l'origine le roman a bien été publié en trois volumes mais cela échappe en général au lecteur moderne.
De plus cela m'a permi de mieux apprécier certaines subtilités du vocabulaire et du style d'Austen en anglais - il y a des nuances qui gagnent à être éclairées. Car oui bien sûr je lis le roman en anglais, après l'avoir lu 20 fois en français je me suis dit que je pouvais tenter... et bien vous savez quoi, je confirme, ce n'est pas du Harry Potter (que j'adore au demeurant mais qui était beaucoup plus facile à lire en Version originale).
Bref un essai fascinant pour les fans du livres si la forme ne les rebute pas d'entrée de jeu.

Jane Austen Pride and Prejudice, Dans l'oeil du paradoxe - Catherine bernard - Ellipses - 2001

Les romans d'Austen dont j'ai déjà parlé (Vous avez dit monomaniaque ? vraiment ?)
Orgueil et Préjugés
Raison et sentiment
Persuasion
Northanger Abbey
Emma

Repost 0

Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg