Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 18:46
Un peu plus de 400 pages de biographie pour une auteure dont tout le monde dit qu'on ne sait rien, cela semble beaucoup. C'est qu'en fait il est très exagéré de dire qu'on ne sait rien, ce qui me frappe moi c'est la quantité de choses et même de détails qui sont connus sur la vie et le quotidien de cette femme et de sa famille. Ce qui chiffonne ses biographes, ses admirateurs et ses critiques, c'est que si on sait énormément de choses sur ce qu'elle a fait, on ignore à peu près tout de sa vie intérieure. Sa soeur Cassandra a détruit une grande partie de sa correspondance et on ne lui connait pas de journal. De plus la tradition familiale a commencé à contrôler sa "légende" très tôt après sa disparition. Heureusement il reste quelques 160 lettres et... ses romans.
C'est donc justement sur les faits que cette biographie s'attarde. Je dirais que Claire Tomalin a attaqué la vie de Jane Austen par l'extérieur ; les vie et ce que l'on peut savoir des personnalités des membres de sa famille depuis ses grands-parents voire arrière grand parents, parents, frères, soeur mais aussi tantes, oncles et cousins y sont envisagés et mises en perspectives et les évènements de sa propre vie minutieusement décrits. Evènements au sens propre. Claire Tomalin peut dire où elle était à tel et tel moment et même pourquoi mais pas comment elle le vivait ni ce qu'elle en pensait. Là l'analyse de ses romans et de ses personnages prend le relais. Et cela devient passionnant...
L'inconvénient de ce procédé est qu'il nous éloigne parfois singulièrement du sujet, Jane elle même ; l'avantage est qu'il fait magnifiquement revivre une certaine Angleterre de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle avec ses contraintes, ses habitudes, son organisation matérielle, ses rapports humains. Les chapitres qui traitent des romans deviennent positivement fascinants sous cet éclairage et offrent toute sorte de pistes à la réflexion... et l'imagination.
Un ouvrage historiquement très solide, qui donne beaucoup d'épaisseur à l'écrivain par le biais de son environnement familial et matériel mais qui, j'imagine, peut paraître un peu long et touffu. Pour les passionnés !

L'avis de
Cuné, Lilly...

Jane Austen, Passions discrètes - Claire Tomalin - 1997 - Autrement 2000 (traduit de l'anglais par Christiane Bernard et Jacqueline Gouirand-Rousselon)

La parti pris de Carol Shields est bien différent dans sa biographie beaucoup plus concise. Tout d'abord c'est l'oeuvre d'une romancière et non d'une biographe stricto sensu, ensuite c'est l'hommage d'une admiratrice qui se concentre sur l'écrivain plus que sur son entourage, marque volontiers ses préférences, pour le personnage d'Emma par exemple, et n'hésite pas à privilégier tel ou tel thème qui lui tient plus particulièrement à coeur.
Tel quel c'est un livre magnifique, agréable à lire, très bien écrit qui brosse un portrait de Jane Austen tout à fait comparable sur le fond à celui de Claire Tomalin (rien d'étonnant c'est une de ses sources) mais de façon plus littéraire et plus personnelle. De plus, le format implique que Jane elle-même et l'analyse de ses romans occupent proportionnellement beaucoup plus de place que dans la biographie plus documentée de Tomalin, ce qui est fort agréable. Disons que les deux ouvrages se complètent fort bien.
Un seul bémol, la traductrice a retraduit à sa façon tous les titres des romans et au départ cela m'a un peu gêné de rencontrer "le coeur et la raison" ou "le parc de Mansfield"... mais c'est vraiment du détail. Extra !

L'avis de
Cuné, Allie, Lilly ...

Jane Austen - Carol Schields - Fides - 2001(traduit de l'anglais par Corine Durin)

Pour finir cette revue de détail, je vous parlerai non pas d'une biographie mais d'un ouvrage critique sur Orgueil et Préjugés, mon roman préféré de l'auteur. (mon roman préféré tout court du moment).
Disons qu'il m'a fallu un petit effort d'adaptation au vocabulaire et au style. Je n'ai pas fait d'études littéraires et cet essai manie à profusion des mots fascinants comme diégétique, herméneutique, contrapuntique et autre hic... une fois qu'on est habitué tout va bien... On peut plonger dans une analyse très pointue et passionnante des tenants et aboutissants sociaux, idéologiques et psychologiques tant des personnages, que des lieux et des situations voire de la construction même du roman en trois parties - à l'origine le roman a bien été publié en trois volumes mais cela échappe en général au lecteur moderne.
De plus cela m'a permi de mieux apprécier certaines subtilités du vocabulaire et du style d'Austen en anglais - il y a des nuances qui gagnent à être éclairées. Car oui bien sûr je lis le roman en anglais, après l'avoir lu 20 fois en français je me suis dit que je pouvais tenter... et bien vous savez quoi, je confirme, ce n'est pas du Harry Potter (que j'adore au demeurant mais qui était beaucoup plus facile à lire en Version originale).
Bref un essai fascinant pour les fans du livres si la forme ne les rebute pas d'entrée de jeu.

Jane Austen Pride and Prejudice, Dans l'oeil du paradoxe - Catherine bernard - Ellipses - 2001

Les romans d'Austen dont j'ai déjà parlé (Vous avez dit monomaniaque ? vraiment ?)
Orgueil et Préjugés
Raison et sentiment
Persuasion
Northanger Abbey
Emma

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nanne 27/05/2008 22:00

Quand on aime, on ne compte pas ... C'est bien connu, Yueyin. Et tu viens de nous le prouver :o))) Serais-tu une obsessionnelle de Jane Austen, par hasard ???

yueyin 28/05/2008 22:10


euhhhhh tu crois ????? peut être un petit peu alors :-))) mais que veux tu tout ce que je lis sur cette auteure et de cette auteure me fascine :-))


Philippe 26/05/2008 16:56

un film que tu ne dois pas rater :
The Jane Austen book club (de Robin Swicord)http://loisirslesbonsplans.blogspirit.com/archive/2008/05/03/jane-austen.html#comments

yueyin 26/05/2008 21:03


Oh il me tente elui-là, comme d'ailleurs le livre du même nom... je vais surement craquer un jour ou l'autre :-)))


lomemor du domaine des 4 vents 25/05/2008 19:58

Tu fais de la critique en rafale toi maintenant ?!?!?
Bon enfin soyons clair c'est pas une critique (de ta façon de faire) parce que effectivement, comme a chaque fois avec moi...Mission accompli, il va falloir que je me précipite chez mon libraire qui va encore me regarder de travers quand je vais lui commander un bouquin qu'il n'a pas en rayon...Salut merci et a bientôt

yueyin 25/05/2008 22:14


Ben j'essaie de rattrapper mon retard mais ça marche pas... j'ai tellement de livres dont il faut que je aprle que je me disais qu'en en mettant 2 ou 3 par articles hein, mais bon non la liste
s'allonge toujours :-( je dois trop lire :-D


Isil 25/05/2008 10:58

Tentative de réponse à la question "pourquoi tant d'amateurs d'Austen sur les blogs alors qu'on ne les voit pas dans la vie?". J'ai un début d'hypothèse: pour un certain nombre d'entre eux (dont je fais partie d'ailleurs) il est difficile, justement, de trouver quelqu'un qui aime dans la vie. Quand on parle de Victor Hugo, Zola, Balzac, on trouve des gens qui ont un avis mais pour Austen, c'est déjà bien si les gens connaissent le nom. Et la deuxième hypothèse, c'est que ceux qui aiment lui vouent un véritable culte et font du lobbying intensif pour la faire connaître.

yueyin 25/05/2008 22:12


C'est vrai que les opinions sont rarement tièdes en ce qui concerne Jane Austen, soit les gens l'ignore complètement, soit il n'aime vraimetn pas (genre j'ai pas pu finir), soit ils adorent et
donne dans le prosélytisme à tout va (j'en suis :-)), ça peut expliquer sans doute la surreprésentation sur les blog, ce lobbying :-)))


Thom 21/05/2008 22:56

ce qui est objectivement bien du point  de vue littéraire, ensuite ce qui vous sépare reste pour moi un grand mystèreEt pour moi le mystère c'est la concentration sidérante de fans d'Austen dans la blogosphère :-)Je veux dire : je connais plein de gens qui aiment Jane Austen dans la vie courante...mais je n'ai jamais vu autant de fans de cette auteure ailleurs. Pourtant je fréquente quand même des lettrés (enfin c'est l'impression qu'ils donnent :-D). C'est ça qui me stupéfie le plus...ses livres sont de très loin les classiques les plus lus sur les blogs (de très très loin même) alors que dans la vie de tous les jours euh...je n'ai jamais eu cette impression. Et ça un jour, j'aimerais bien comprendre, ça m'intéresse, vraiment...ce...euh...phénomène :-)

yueyin 22/05/2008 00:14


Je crois que tu soulèves un lièvre là... c'est vrai que Jane Austen a vraiment un grand succès sur les blogs, peut être que l'enthousiasme de certaines en a décidé d'autres qui ont découvert que
finalement c'était différent de ce qu'ils pensaient, à la fois plus drôle et moins "poussiereux" ;-)
De plus j'imagine que l'intéret se ravive aussi à cause des adaptations cinématographhique, je suis impressionnée par le nombre de billets mais aussi d'articles et d'essais que j'ai trouvés sur les
adaptations de jane austen depuis l'invention du cinéma jusqu'au dernier P&P de 2005... (remarque de ma fille : mais pourquoi tu achète des livres sur un film ????? cela dit elle a beaucoup
aimé lire Austen, encore une !)
Hors blog cela dit, il y a un nombre incroyable de site et de forums qui lui sont consacré et hors net des clubs Jane austen un peu partout. Carol Shields raconte d'ailleurs qu'elle a eu l'idée
d'écrire son bouquin après avoir entendu certaines remarques a l'issue d'un colloque organisé par jane austen society of america.
Tiens j'ai une question pour toi, avec mamie on rigolait comme des bécasse en listant les héros ténébreux mais romantiques qui avait su nous charmer (car oui nous craquons pour des personnages de
fiction) et on a trouvé que des anglais Rochester, Darcy... Est-ce qu'il y a des héros français romantiques et ténébreux dans la littérature française pré XXe ???? (pour rastignac c'est raté, je te
préviens tout de suite :-)))


Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg