Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 14:40
"I am going to take a heroine whom no one but myself will much like". Ainsi s'inquiétait (!) Jane Austen de son personnage Emma et du roman qui porte son nom... Alors est-ce que seule sa créatrice peut aimer Emma ? je ne le crois pas.
Certes elle a des côtés agaçants, jeune, jolie, riche, gâtée et maîtresse chez elle ou peu s'en faut, elle trompe son ennui en inventant pour d'autres de meilleures destinées ce qui signifie de bons mariages... Si elle se contentait d'écrire ses intrigues, elle nous rappelerait quelqu'un mais voilà elle veut manier des gens bien réels et ceux-ci ne se comportent pas toujours en marionnettes dociles. Il faut dire qu'Emma est loin d'être aussi perspicace qu'elle le croit en ce qui concerne les sentiments et les pensées des autres. On ne peut pas dire qu'elle se trompe souvent, elle est systématiquement dans l'erreur et malheureusement les quiproquos qu'elle provoque ne sont pas sans effet...
Emma est le cinquième roman de Jane Austen, écrit près de 20 ans après Orgueil et Préjugé et Raison et Sentiments et certaines différences sont sensibles, non pas tant dans le style de l'auteur que dans "l'ordre des choses".
Tout d'abord ici pas de relation préférentielle avec une soeur très aimée. Non seulement Emma vit loin de sa soeur mariée mais elle évite la seule jeune fille de son âge qui soit son égale lui préférant une orpheline pauvre, sans grande intelligence et peu éduquée mais qu'elle peut manipuler à son aise.
De plus, si elle cherche à marier les autres, Emma est parfaitement décidée à rester célibataire, aussi incapable de sentiment et de passion, semble-t-il, que de renoncer à sa quasi totale indépendance. Aucun frisson non, même lorsque, lors du seul et unique bal, un des personnage masculin renvoit comme un miroir l'image d'un Darcy mûri par l'expérience et sauvant de l'humiliation une jeune fille grossièrement ignorée par un facheux.
Car on est loin de la société brillante de ses deux premiers romans, Highbury est un tout petit village où Emma passe son temps entre son père, vieil hypocondriaque égocentrique, son ancienne gouvernante aujourd'hui mariée, la veuve et la fille appauvrie de l'ancien pasteur, le vicaire et sa femme, un beau-frère de 15 ans son aîné et c'est à peu près tout. Rien de très joyeux ni de très relevé comme compagnie... et la satire se déchaine, aussi incisive et vitriolée qu'on pouvait l'attendre.  Jane Austen ne décrit que rarement ses personnage, elle se contente de les laisser parler et rien ne pourrait être plus cruel. Tour à tour mesquins, vains, médiocres, sots et j'en passe quand il ne sont pas tout à la fois, ces personnages nous offre un beau défilé et on comprend qu' Emma ait besoin de dérivatif.
Après tout elle est pleine de bonnes intentions et prête jusqu'à un certain point à reconnaitre ses erreurs et à en tirer les leçons. Et là nous retrouvons l'essence du roman austenien, car il s'agit bien d'un roman d'apprentissage, Emma va apprendre à se connaitre, à écouter et à aimer comme les autres héroines de l'auteure mais en frolant de près l'état de peste prétentieuse.
Au moment où elle écrivait ce roman, Jane vivait elle aussi dans un village entre sa mère et sa soeur, entièrement dépendante du bon vouloir des ses frères pour vivre. Les réunions animées, les sorties, les discussions du presbytère paternel plein à craquer étaient bien loin. Et j'avoue que je me suis interrogée sur le personnage de miss Bates, vieille fille sotte et volubile, vivant avec sa mère veuve d'un pasteur, en admiration devant sa nièce, toujours dépendante pour son confort et ses plaisirs de la bonne volonté des autres. Un personnage hautement comique mais sur fond d'amertume et d'une absence totale de perspective d'avenir... Est-ce d'elle-même que Jane se moquait ou avait-t-elle eu une vision de ce que serait l'avenir de sa soeur.
Un superbe roman, magnifiquement écrit, foisonnant, complexe, plein de pièges et de fausses pistes où certains trouveront qu'il ne se passe pas grand chose mais qui m'a tenu sous sa coupe.

Emma - Jane Austen - 1815

D'autres Billets sur Jane Austen dans ce blog :
Orgueil et Préjugés
Raison et sentiment
Persuasion
Northanger Abbey

Je ne trouve pas d'autres articles sur Emma, si vous en avez écrit un, dires le moi... Ah si celui de cuné
Lu dans le cadre de

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans roman britanique
commenter cet article

commentaires

Gaël 07/05/2008 01:12

Si tu n'as pas encore les livres, je peux te les filer après lecture, si tu veux...

yueyin 07/05/2008 21:30


Bah écoute pour l'instant je n'ai que le stendahl alors pour les autres pourquoi pas :-))))


katell 04/05/2008 21:26

Le peu que j'en ai parcouru me donne envie de me précipiter dessus! Je sors de "Raison et sentiments" "Emma" est le prochain sur ma liste austenienne ;-) (pendant les vacances d'été!).

Gaël 03/05/2008 18:22

C'est idiot, mais l'idée de lire Emma ne me tente pas tout simplement à cause de l'adaptation avec Gwyneth Paltrow. Que je n'ai même pas vue! Mais je n'aime pas Gwyneth Paltrow. Mais bon, depuis, j'ai découvert l'univers de Jane Austen dans les pages, et je vais sûrement me laisser tenter. En ce qui concerne le challenge de Fashion Victim, c'est Raison et sentiments qui m'attend. D'ailleurs, il te reste combien de romans de cette liste à lire?

yueyin 03/05/2008 22:28


Tu sais il existe une autre adaptation avec Kate Bleckinsale, si tu préfère les brunes :-))))
Raison et sentiments c'est top, évidemement les personnage masculins ne sont pas tout à fait à la hauteur de P&P ou persuasion mais enfin j'ai adoré, d'ailleurs j'ai bien du le lire 4 ou 5 fois
cette année (oui je les relis en plus, c'est du vice !!!)
Ben pour le fashion klassik list j'ai bien peur d'avoir encore tous les autres à lire Dickens, Thackeray, Stendalh et Zweig... je garde espoir tout peut encore arriver :-))))


amanda 01/05/2008 23:50

il est dans ma PAL, et j'avoue que pour le moment la longueur m'effraie. Je vais sans doute lire d'abord Raisons et sentiments...

yueyin 03/05/2008 22:40


Excellent choix également (il est extra), très bonne lecture à toi Amanda :-)


Choupynette 01/05/2008 13:00

Dis donc, on l'a pas vu encore celui-là....va falloir qu'on rémédie à cet oubli. remarque, faudrait déjà que je lise ENFIN le livre! ;o)

yueyin 01/05/2008 21:29


C'est ce que je disais, va falloir voir à voir :-)))) et oui tu pourrais lire un peu mamie, qu'est-ce que tu fais de tes journées :-))))


Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg