Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 08:00
Après les évènements qui ont marqué à la fois la fin de sa troisième année à Poudlard et en quelques sortes la fin de ses années d'innocence, Harry a la chance d'assister avec les Weasley à la finale de la coupe du monde de quidditch. Un évènement pour le moins mémorable mais qui est entaché par une manifestation anti-moldu plutôt malfaisante de la part de manges-morts visiblement nostalgiques de l'ancien régime de terreur. Ces sombres auspices semblent un peu trop confirmer l'étrange prédiction faite à Harry à la fin de l'année précédente et vont se trouver plus que confirmés, à son retour à l'école, lorsqu'il sera enrôlé malgré lui dans le tournoi des trois sorciers, une compétition de magie entre écoles qui s'annonce on ne peut plus mal pour lui, trop jeune et inexpérimenté pour les épreuves, malmené par la presse, incompris même par son meilleur ami et plus isolé que jamais...
Certains trouvent cet opus trop long, pas moi, en fait il m'a toujours semblé être le point central de la série, le moment où tout bascule réellement, où ce que les personnages principaux sentaient venir et redoutaient depuis longtemps se produit finalement dans une apothéose assez explosive je dois dire qui initie la complexité des épisodes à venir. Evidemment je l'ai lu il y a longtemps, mais le moment ou Harry et Cédric touchent ensemble le trophée me coupe encore le souffle, comme le duel un peu plus tard qui recèle, on le sait maintenant, toute une matière complexe qui va s'épanouir notament dans le tome sept avec la magie étrange des baguettes et de leurs coeurs jumeaux.
J'aime particulièrement bien sûr les cours de défense contre les forces du mal de cette quatrième année avec Maugrey-fol-oeil et sa manière si spectaculaire de l'enseigner qui révèle tout son sel en fin de tome et qui aura une influence évidente sur la façon sont Harry animera les rencontres de l'AD dans le cinquième opus. Les rangs autour de Dumbledore et Harry se resserre dans ce tome, on commence à voir les prémices de l'ordre du phénix recréé mais aussi la portée des amitiés que Harry a su nouer, je pense à mimi geignarde et plus encore à Dobby bien sûr. Un excellent tome à mon sens qui n'a qu'un défaut à mes yeux, comme j'aime de plus en plus les épisodes à mesure que la série avance, je n'ai définitivement pas pu m'arréter après le prisonnier d'azkaban et je suis allé jusqu'à la fin du septième tome, ce qui m'a valu une semaine d'absence au monde - il ne faudrait pas que cela se reproduise trop souvent quand même. Magique !

Harry Potter and the Goblet of Fire - J. K. Rowling - 2000 - Bloomsbury

Dans les épisodes précédents
Harry Potter and the philosopher stone
Harry Potter and the chamber of secrets
Harry Potter and the prisonner of Azkaban


La récapitulation du (re)reading par Cachou, les articles de mes co-team Hedwige  Lhisbei, Nelfe et Marie ...





5/6, c'est une affaire qui roule...


Partager cet article
Repost0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 20:44
Mercy Thompson est de retour! Joyeuse nouvelle s'il en est, puisque de toutes les séries de Bit-lit dont je me régale, celle-ci est ma préférée... Cet opus suit immédiatement Iron Kissed (le baiser du fer), Mercy tente de se remettre de ses épreuves et de clarifier sa relation avec Samuel et Adam, ses deux loup-garou favoris quand Stefan son ami vampire-fan-de-scoubidou fait une réapparition remarquée dans un état lamentable. La maîtresse vampire du lieu, ayant découvert les cachoteries que Mercy et Stefan lui ont fait dans les liens du sang (blood bound), est vraiment très en colère. Seulement il lui est difficile de s'en prendre directement à Mercy sans déclencher une guerre sanglante avec les loup-garous. L'entourage humain de la garagiste changeuse par contre, pourrait bien faire les frais de sa colère. Pour calmer le jeu, Mercy profite de la visite d'une ancienne camarade d'université, au prise avec un fantôme domestique, pour s'éloigner des Tri-Cities. Mais une précaution de cette ordre peut-elle être suffisante pour tenir Mercy à l'écart des ennuis ?
Décidemment cette série tient toutes ses promesses, après l'excellent Iron kissed, on pouvait craindre une petite baisse de régime mais non, l'histoire se recentre sur les vampires mais sans laisser de côté les autres créatures surnaturelles qui continuent de se révéler peu à peu à nous. Les personnalités des différents personnages s'affirment, notament celle de Stefan le scoubivampire qui prend un relief tout à fait intéressant tandis que sa relation avec Marsilia se révèle beaucoup plus complexe qu'escompté. Adam continue a faire preuve d'un tact fort séduisant (surtout pour un loup garou à ce point plombé de testostérone) et les possibilités de la changeuse s'affirment un peu plus, à sa constante surprise je dirai... Certes il faut aimer les vampires et autres bestioles dentues ou bizarres mais si on aime, c'est excellent !

Les avis de Chrestomanci et Fashion

Bone crossed - Patricia Briggs - 2009 - Orbit

Les aventures de Mercy Thompson
Editeur : Usa - Ace Fantasy, Britannique - Orbit, Français - Milady, Les couvertures anglaises sont bien plus belles et plus en rapport avec le personnage si vous voulez mon avis !)
1 - Moon Called - L'appel de la lune -  (2006)
2 - Blood Bound - Les liens du sang(2007)
3 - Iron Kissed - Le baiser du fer(2008)
5 - Bone Crossed (2009)
6 - Silver Borne (sortie prévue en 2010)



Challenge Lire en VO : 3/6 - ça roule
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 08:00
Et si finalement les choses tournaient bien. Et si l'humanité réussissait à vaincre ses démons, limitant au minimum les actes de violence, crimes et autres vols ? Certes il resterait toujours quelques bricoles à éclaircir pour un détective, surtout un fan de la littérature d'avant la Grande Terreur primitive et en particuliers d'un certain détective du milieu du XXe siècle prénommé Nestor. Et c'est tout justement le cas de Tem, qui dispose de surcroit d'un don parapsychique particulier, la transparence... Les gens ont bien du mal à s'apercevoir de sa présence et encore plus à se souvenir de lui, sa mère elle même à toujours besoin d'un temps de réflexion pour se souvenir qu'elle a un fils et les fichiers informatiques, films et autres paperasses ne peuvent retenir son existence, Temple Sacré de l'aube radieuse, son vrai nom, membre de la troisième tribu a tendance à "glisser à travers les mailles de la réalité". Dans un monde où la notion de tribu "volontaire" a remplacé toutes les appartenances sociales ou ethniques et où la Psychosphère s'insinue de plus en plus dans la réalité, Tem va donc apprendre peu à peu à mener l'enquête et accessoirement à rester suffisament à l'esprit de ses clients pour être payé...
Cette toute première enquête des "Futurs Mystères de Paris" est assez basique à vrai dire, mais les codes du genre sont respectés et l'hommage à Léo Malet appuyé par de multiples clins d'oeil. Et ce qui  fait réellement tout l'intérêt de ce roman, c'est ce monde passionant qui s'esquisse et dont on s'attend à voir la descritption se ramifier au cours des prochains tomes, le personnage très attachant de Tem, marginal par essence puisque toujours au confin de la réalité de l'autre, et son inséparable Gloria, intelligence artificielle multi-support, bien décidée à veiller sur lui et à défendre ses  propres droits... Amusant, épatant, rafraîchissant !

La balle du néant - Les futurs mystères de Paris tome 1 - Roland C. Wagner - 1966 (nouvelle parution chez J'ai lu 2009)


Et merci à Chimère qui m'a fait connaitre cette passionante série


PS Je suis moi même une inconditionnelle des Nouveaux mystères de Paris et de Nestor Burma - celui des romans de Léo malet, j'ai donc littéralement raffolé des nombreuses références dont Roland C Wagner a parsemé son roman...
PPS Si vous ne connaissez pas encore Nestor, je ne saurais assez vous conseiller de faire sa connaissance dans 120 rue de la gare, ou même Brouillard au pont de Tolbiac (y'a rien comme la rue Watt) ou Les eaux troubles de Javel ou...
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 06:00
Lors d'un précédent swap au thème ébourriffant (et à base de docteur) la très gentille et très charmante Hydromielle m'a offert les deux premières saisons de True blood la très célèbre et très vampirique série du créateur de Six feet under, Alan Ball (je vais peut être arréter les superlatifs maintenant). Très logiquement et malgré les quarante-douze séries qui attendent patiemment mon bon vouloir duement empilées dans mon salon, j'ai absorbé les deux saisons en une semaine et demi. Une sorte de compulsion peut être, je ne vois que cette explication!
Au bout de deux épisodes, j'ai lancé une recherche approfondie dans la bibliothèque adolescente mais néammoins fournie de la chambre de mes puces et j'en ai ressorti (victorieusement) les trois premiers tomes la Communauté du sud de Charlaine Harris... Ce fut cette fois beaucoup plus rapide, deux jours me semble-t-il. Comme je suis toujours en retard de plusieurs trains pour ce qui concerne mes billets, j'ai illico décidé de ne faire qu'un seul article du tout - et non ce n'est pas de la triche.
Alors les livres tout d'abord, La Communauté du sud est une série de romans classée en paranormal romance chez nos voisins anglo-saxons (roman d'amour paranormaux) ou dans ce qu'on appelle plus familièrement ces temps dernier la bit-lit, de l'amour et des morsures!
Le premier tome date de 2001 et toute la série est nettement influencée par l'univers de Laurell K. Hamilton la créatrice d'Anita Blake. De nos jours, les vampires ont fait leur coming out, profitant de la mise sur le marché d'un sang synthétique qui répond à leurs besoins. Une partie d'entre eux, et c'est le discours officiel, réclament l'intégration et une égalité de droit et de traitement avec les humains. D'autres regrettent plus ou moins secrètement le bon vieux temps de la chasse et du secret. Quant aux humains, ils réagissent très diversement à l'apparition de cette nouvelle "minorité". A Bon Temps une petite ville perdue de Louisianne, Sookie Stackhouse cache un autre secret, elle est télépathe et perçoit continuellement et à son corps défendant les pensées de tous ceux qu'elle croise. Ce qui pourrait être assimilé à un don est vécu par elle comme une infirmité car il l'empêche littéralement d'avoir une vie sociale, toutes ses relations étant parasitées par sa perception des pensées secrètes de son interlocuteur... Du coup elle passe en général pour une simplette un peu barrée à laquelle il vaut mieux ne pas trop prêter attention. Jusqu'au jour où un vampire, le premier officiel, débarque à Bon Temps. Sookie découvre tout d'abord le plaisir du silence car elle ne le perçoit pas, puis qu'un vampire peut avoir besoin d'aide. Cette rencontre va bouleverser sa vie et celle de pas mal d'autres personnes...
Bon autant l'avouer cette série souffre de quelques faiblesses, l'écriture est assez plate et les personnages peut être pas aussi fouillés qu'on pourrait l'espérer, du moins dans les premiers volumes. Pour autant je sais  d'avance que je me précipiterai sur la suite dès que possible car les intrigues sont tout de même rondement menées et rassemblent tous les ingrédients qui pimentent ce genre littéraire précis, créatures paranormales qui se révèlent peu à peu beaucoup plus nombreuses et variées que prévu, complications sentimentales, reflexions autour de la différence et de la tolérance et quelques individus fort séduisants, quoique plus ou moins vivants, ce qui ne gache rien. Pour parler en terme cinématographique, je dirais que c'est de la bonne série B pour amateur de Bit-lit.
La série télévisée reprend bien sûr les personnages essentiels des romans ainsi que les intrigues principales mais elle approfondit et compléxifie autant les intrigues que les personnages ce qui l'a rend d'autant plus intéressante. Les thèmes centraux sont d'ailleurs exacerbés par rapport aux romans, le racisme et l'intolérance  d'abord, classiques dans le genre, sont mis en perspectives de façon beaucoup plus complexe par l'ajout de personnages très concernés par le souvenir de l'esclavage - on est dans le sud - et  de la ségrégation.
Les figures d'autorité, ensuite, et tous les système qui en découlent sont systématiquement tournés en dérision, que ce soit chez les vampires ou chez les humains, magistrat et reine des vampires caricaturaux au possible, police de Bon Temps savoureusement inepte mais aussi simples figures maternelle pour Hoyt ou paternelle pour Jessica, toutes allient le grotesque à l'arbitraire.
La sexualité et les identités sexuelles sont également non seulement  et systématiquement ambigües mais souvent outrées au point d'en devenir repoussantes. La sursexualisation de certains personnages questionne les représentations habituelles et les rôles traditionnels, alors que les éléments apparement les plus étranges se révèlent plus solides qu'attendu et étrangement plus féminin dans le cas de Sookie ou viril dans celui de Lafayette que les parangons de séductions qui pullulent.
La charge contre la religion, enfin, est particulièrement soignée, tant à travers la Communauté du soleil, allégorie en négatif de toutes les sectes évangéliques américaines et de tous les intégrismes, qu'à travers la Ménade qui transforme Bon Temps en un temple orgiaque de toutes les transgressions au nom d'une religion qui se révèle n'être qu'une illusion.
La réalisation un peu lente au début, ce qui m'a fait pester contre un certain manque d'atmosphère, devient nettement plus intense au cours de la seconde saison qui est beaucoup plus prenante. Les personnages se révèlent, les intrigues deviennent plus solides et plus efficaces. une série qui va donc en s'améliorant ce qui est une sacrée bonne nouvelle. Le casting est intéressant après un temps d'adaptation et j'ai ouie dire que certaines blogueuses avaient développé un certain intérêt, pour ne pas dire un intérêt certain, à l'égard de quelques  personnages masculins, je dis ça je dis rien... moi j'attends le loup-garou qui devrait normalement apparaitre dans la prochaine saison prévue pour juin 2010!

Pour le plaisir l'excellent générique, bad thing de jace Everett...

La communauté du sud - tome 1 à 3 - Quand le danger rode, Disparition à Dallas, Mortelle corps à corps - Charlaine Harris - 2001, 2202, 2003 - J'ai lu

True Blood - Alan Ball - 2008/2009 - HBO avec Anna Paquin, Stephen Moyer, Alexander Skarsgard...

L'avis de hydromielle sur le tome 1 et la saison 1, tome 2 saison 2, tome 3,
L'avis de thom dur la série, saison 1 et saison 2
D'autres ?
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 07:00
Panem s'est construit sur les ruines de l'ancienne amérique de nord, le Capitole le gouverne en maître, approvisionné par douze districts spécialisés. Une révolte  a autrefois entrainé l'anéantissement du treizième et depuis chaque année, le capitole rappelle leur place aux habitants des districts survivants en les obligeant à regarder vingt-quatre de leurs enfants s'entretuer. Cette année, comme toutes les autres, deux enfants entre 12 et 17 ans seront tirés au sort sur chaque grand place et seront jetés dans une immense arène sous l'oeil d'une multitude de caméras comme au meilleur temps des émissions de téléréalité de l'ancien monde et un seul en ressortira vivant, et riche à vie, à charge de l'organisation de motiver des participants de quelque façon que ce soit... Dans le douzième district, celui du charbon, de la crasse et de la faim, c'est Katniss une jeune et plutôt coriace braconneuse de 15 ans qui partira à la place de sa petite soeur, sans espoir de retour et la rage au coeur... une rage et une expérience qui peuvent peut être lui permettre de survivre mais à quel prix ?
Croisant les thème classique des jeux de mort et du totalitarisme médiatique, l'auteur tisse une histoire admirablement construite, prenante, passionante, horrifique au fond mais sans voyeurisme ni pathos. Les personnages sont véritablement attachants dans leurs imperfections, de l'héroïne plutôt rugueuse à son compagnon d'infortune apparemment maladroit mais peut être manipulateur, en passant par leur entraineur alcoolique et une galerie de comparses bien typés... L'écriture très visuelle est  efficace et les rebondissements nourrissent et entrainent la réflexion vers l'instinct de survie et la barbarie qui n'est jamais très loin, l'esprit sous tutelle et les choix possibles, la révolte et ses limites, les sentiments et leur place dans ces "jeux de la faim"...
Un excellent roman jeunesse à la hauteur des espoirs que tant de blogueurs avaient suscités en moi, j'attends la suite avec grande impatience.
Excellent !

The Hunger games - Suzanne Collins - 2009 - Pocket jeunesse

les avis de Fashion, Théoma, Karine:), Amanda, Bladelor, Cuné...


-1 (ce qui fait je ne sais pas combien exactement)




1/2 - le coup de coeur de Clarabel !




Crazy défi 1/3 - catégorie SF post apocalyptique (je présume)
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 10:23
An 44 de l'ordre Kurian, 2065 pour ceux qui ont connu le monde d'avant... Pendant des siècle les Kurians ont préparé leur conquête et les tisseurs les ont combattus dans l'ombre. Un jour il sont été assez forts, les hommes assez faibles et ils ont pris le pouvoir, détruit les anciennes structures et réorganisé le monde des hommes à leur avantage tout... alimentaire. Depuis les humains vivent dans la terreur et tentent de l'oublier soit en essayant d'acheter des années de sûreté par leur collaboration soit en résistant voire en combattant.
David Valentine est né dans une communauté libre mais des patrouilleurs bien humains ont assassiné toute sa famille un jour d'horreur. Elevé d'une manière assez atypique par un prêtre de l'ancien monde, il s'engage à 16 ans dans l'armée de la région libre du sud. Ses qualités particulières lui permettent d'aspirer à l'initiation d'un tisseur, il acquiert ainsi un niveau de perception supérieur et devient rapidement officier dans le corps des "loup". Son engagement est total mais rien n'est jamais simple, ni durable dans ce monde ravagé ou la terreur et la mort guettent à tout instant...
Terre vampire compte à ce jour huit volumes en anglais dont trois traduits en français. Les deux premiers sont des romans post apocalyptiques (on dit postapo ai-je lu) d'assez bonne facture, musclés et efficaces sinon réellement inspirés. J'y ai retrouvé pas mal d'éléments assez classiques, occupation alienne, bétail humain, organisation d'une résistance armée, portail de transport galactique notamment ainsi qu'une influence très nette de Tolkien dans le traitement du voyage et du rapport à la nature.
Pour autant le monde est cohérent, intéressant, violent, crédible (dans le genre) et parfaitement terrifiant comme il se doit. Les personnages sont plutôt bien campés et s'affinent j'imagine de tome en tome, du moins c'est le cas pour les deux premiers. L'action est un peu éclatée mais reste efficace, peut être parfois longuette pour ceux, dont je suis, qui n'ont pas la tripe militaire. Les actions sur le terrain sont vraiment trop minutieusement décrites. J'ai préféré de loin les moments ou Valentine se retrouve en position d'espion, c'est d'ailleurs ce qu'il devient à plein temps dans le second opus lorsqu'il est plus ou moins obligé de quitter les loups pour adhérer à la voie du félin. Ces parties-là avec les plongées qu'elles impliquent dans les zones dominées par les Kurians sont plus dynamiques, plus enlevées et beaucoup plus plaisantes. De la série B solide pour amateurs de postapo !


Terre Vampire - 1 La voie du loup (2001) - 2 Le choix du félin (2004) - E. E. Knight -  Milady 2009

PS : Mon petit coeur tout mou a raté un battement quand un tisseur a offert au héros un cristal pour " l'éclairer dans les lieux où toutes les lumières seraient éteintes"... yeahhh!

L'avis de chimère que je remercie 1000 fois pour son cadeau
-2 = 299 (yeah chuis passé en dessous des 300 ! enfin pour l'ancienne pal !)
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 06:00
Comme chacun sait j'accumule régulièrement un abyssal retard dans mes billets de lecture... de là à dire que je lis plus vite que j'écris, il n'y a qu'un pas que l'évidence nous oblige à franchir d'un pas allègre. D'autant plus allègre qu'aujourd'hui je vais raccourcir ma liste de "billets en devenir" de 9 entrées et non ce n'est pas de la triche, c'est de la stratégie rédactionnelle.
Anita Blake est releveuse de cadavre à St Louis. Mais si, c'est un métier! Et même un métier bien payé quoiqu'assez salissant et souvent fatiguant pour cause de nuits blanches car bien sûr les cadavres se relèvent de nuit. Pourquoi donc ennuyer des morts qui ne demandent rien à personne vous demandez-vous avec raison ? Mais pour de multiples raisons - régler des questions d'héritage, recueillir des témoignages ou simplement dire son fait à un défunt avec qui on a un compte à régler - peu importe pour le patron d'Anita du moment que le client a les moyens.
A côté de ce métier somme toute honorable, bien que dépendant d'un don naturel de nécromancienne qui ne met pas tout le monde à l'aise, Anita est aussi l'executrice officielle du coin. En effet depuis que les vampires ont acquis les mêmes droits citoyens que tout un chacun, se pose la question des délinquants vampires, difficile de les emmener gentiment en prison pour un policier lambda sans se faire hypnotiser, croquer ou autre joyeuseté du même genre. La loi est donc assez expéditive pour ce type de déviant. Quand ils ne sont pas sages, l'exécutrice est chargée de ramener l'ordre à coup de crucifix, pieux, balles d'argent et lames du même métal... sans parler de l'eau bénite qui rend bien service parfois.
Enfin dernière corde à son arc, Anita est consultante pour la police en cas de crime un peu trop étrange, officiellement du fait de son diplôme en biologie surnaturelle, en pratique grâce à son expérience assez considérable en bizarreries diverses. Car si Anita est plutôt petite et menue, elle est aussi têtue, mal embouchée, couturée de cicatrices, armée jusqu'aux dents et tout à fait disposée à tirer... pour tuer.
Autour d'elle gravitent pas mal de personnages récurrents qui prennent peu à peu leur place au fur et à mesure des tomes, le maître vampire de la ville de St louis qui a plus que des vues sur elle, quelques Loup garous plutôt séduisants dont l'alpha de la meute locale (forcément), un tueur à gage mercenaire spécialisé dans le surnaturel qui répond au doux surnom de "la mort", un policier hyper efficace et un brin rigide mais d'une loyauté absolue, quelques léopards garous un peu trop porté sur le sexe et pas encore de raton laveur mais il reste pas mal de tomes à traduire, tout peut encore arriver...
Chaque tome met en lumière un aspect particulier du surnaturel, vampires, loup garous, zombies (la spécialités d'Anita tout de même), nécromancie, démonologie et puis peu à peu les thèmes se croisent et font des petits avec des histoires mélant un peu de tout. D'autant que la chaste Anita du début se retrouve au bout d'un moment faire ménage à trois avec un vampire et un loup garou, moi je dis que, pour l'exécutrice en titre, c'est un peu fort de café. C'est d'ailleurs l'avis de pas mal de gens et ne va pas sans lui causer nombre de soucis sanglants.
Les histoires sont plutôt bien vues et variées, le dernier tome paru en français - papillon d'obsidienne - nous permet de rencontrer quelques '"vrais" aztèques pas forcément fréquentables mais bien effrayants, les standards de la littératures vampirique et associés sont bien revisités et le rythme toujours enlevé. C'est souvent violent et parfois assez sexe, agaçant aussi parce qu'Anita en plus d'être vraiment coriace et de séduire tous les sexy-quelquechoses qui passent à sa portée (à son coeur défendant bien sûr), éprouve systématiquement le besoin de nous décrire sa tenue (et celle des autres) au grand complet jusqu'à la couleur des chaussettes (véridique, les siennes sont toujours blanches ou noires, faut-il y voir un symbole ? sinon elle porte parfois des bas sous des robes fendues de partout pour pouvoir attrapper plus facilement ses flingues... oui je sais ça fait vraiment trop Alias) et quoiqu'il en soit je me rue dans ma librairie préférée à chaque sortie d'un nouvel opus, parce que imperfections ou pas, Anita elle décoiffe ! Pour amateur, peut entrainer de graves addictions.

Les aventures de l'exécutrice comptent pour l'instant 17 épisodes, dont neuf traduits en français sont d'abord sortis chez pocket et fleuve noir puis été réédités récemment chez Milady qui s'appête maintenant à publier les suivants en grands formats. Narcisse enchaîné, le tome 10, ne devrait plus tarder...


Les aventures d'Anita
Plaisirs coupables
(Guilty Pleasures 1993)
Le Cadavre rieur (Laughing Corpse 1994)
Le Cirque des Damnés (Circus of the Damned 1995)
Lunatic Café
(The Lunatic Cafe 1996)
Le Squelette sanglant
(Bloody Bones 1996)
Danse Mortelle
(The Killing Dance 1997) chez Fleuve Noir puis changement de titre pour la réédition chez Milady, Mortelle séduction
Offrande brûlée
(Burnt Offerings 1998)
Lune Bleue
(Blue Moon 1998)
Papillon d'Obsidienne
(Obsidian Butterfly 2000)
Narcisse enchaîné
(Narcissus in chains 2001)
(Cerulean Sins 2003)
(Incubus Dreams 2004)
(Micah 2006)
(Danse Macabre 2006)
(The Harlequin 2007)
(Blood Noir juin 2008)
(Skin Trade mai 2009)
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 14:44
La grande course de char à voile, prélude du chant de la terre, m'avait séduite par sa poésie et son souffle. Le côté immémorial, légendaire, parcellaire, mythique, tout cela m'avait beaucoup plu de même que l'histoire un peu ébouriffante de cette fille du jaguar destinée à influer sur l'histoire de l'humanité.
J'attendais donc la suite avec impatience et s'il y eut délai, ce sont les vacances qui en sont responsables car je l'ai reçu fin juillet ce roman, mea maxima culpa. Alors qu'en est-il finalement ? Et bien par certains côté j'ai retrouvé ce qui m'avait plu, un style et un imaginaire flamboyant, des histoires entrecroisées et de multiples possibles. Pour autant il manque quelquechose à ce tome. A trop vouloir mettre en scène la pluralités des temps et des légendes, l'auteur s'y perd un peu oubliant de donner une réelle consistance à sa trame et ses personnages  qui m'ont semblé pour le coup un peu falots, un peu transparents, loin de l'épaisseur de la Karina et de l'El tigre de la grande course.
De la même façon le fil conducteur m'est apparu trop ténu, la quête de la fameuse triade restant pour le moins floue.
Ceci étant  le roman se lit avec plaisir, les épisodes sont parfois étonnants, parfois véritablement savoureux et l'univers ébauché dans le premier tome se révèle plus complexe et foisonant que jamais, dommage que la narration manque à mon sens d'élan et de cohérence. Contrairement au prélude cependant, ce titre n'est en fait qu'une moitié d'histoire complétée par un troisième tome les Dieux du grand loin. Le cycle demande peut être à être lu en entier pour être apprécié sans réserve... c'est très possible !


La locomotive à vapeur céleste - Le chant de la terre 2 - 1985 - Michael Coney - ailleurs et demain, Robert Laffont

PS. Et sinon j'adore le titre et les références à Stevenson...

Merci encore une fois
-1 = 309 (yes !)
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 20:57
L'appel de la lune m'avait permis de faire connaissance avec Mercedes Thompson,  mécanicienne de son état et changeuse de nature, à moins qu'il ne faille dire marcheuse. Nul ne sait plus le nom que portait les siens autrefois car elle est seule de son espèce : quand elle le décide, elle appelle le coyote en elle ! Evidemment le fait qu'elle soit une métamorphe à l'odorat particulièrement sensible lui permet de savoir bien des choses sur d'autres créatures magiques et malgré son désir maladif de rester à l'écart des problèmes, elle semble étonnament attirer l'attention non seulement des loup-garous avec lesquels elle a été élevée mais aussi des vampires et des fae, ces créatures multiformes et étranges venus du fond des âges de la vieille Europe.
Dans les liens du sang Mercy accepte de rendre service à son ami Stephan, heureux possesseur d'un minibus repeint aux couleurs du scoubigang et néanmoins vampire, ce qui les entraine tous deux dans une histoire des plus sombres et permet à Mercy d'en apprendre un peu trop à son goût sur les vampires mais aussi sur la quasi disparition des "changeurs" à l'arrivée des européens.
Dans le baisers du fer, c'est le monde des fae qui lui dévoile, bon gré mal gré, quelques uns de ses secrets alors qu'elle tente de sauver son vieil ami et mentor Zee, une créature bien plus vieille et moins falote que son apparence pourrait le laisser penser.
Un pur délice que ces aventures de Mercy, l'action est rondement menée, les personnages plus qu'attachants, le monde magique à la fois quasiment crédible dans son classissisme et suffisament original pour accrocher l'attention. La façon dont l'auteur utilise le coyote, figure essentielle de plusieurs mythologies amérindiennes où il peut symboliser autant le chaos qu'un certain l'équilibre, est très bien vue et donne une profondeur inattendue au personnage de Mercy. Avis aux amateurs : addiction possible !

Les liens du sang
(Blood Bound), Mercy Thompson 2  - Le baiser du fer (Iron kissed), Mercy Thompson 3 - Patricia Briggs - 2007/2008 - Milady

PS : Les couvertures n'ont pas grand choses à voir avec le personnage de Mercy à mon avis, enfin je dis ça, je dis rien.
PPS : Les loups garous qui gravitent autour de Mercy sont trrrès sympathiques sinon...
Partager cet article
Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 14:30
Dans un futur si lointain que toute chronologie devient insignifiante, les descendants des hommes sous l'influence de la philosophie des Chihuahuas, ont abandonné le feu, le métal et par là même toute technologie un tant soit peu avancée. Ils voyagent et transportent leurs marchandises sur des Chars à voiles circulant sur d'immenses chemins de bois. Ces chars sont à la fois une source de fierté, de plaisirs et de profits, tant pour ceux qui les maneuvrent que pour ceux qui les aident dans les passes difficiles. Les felinas ont le monopole de cette activité, mais les spécialistes, ces descendants d'humains génétiquement modifiés dans un passé immémorial, s'entendent mal avec les vrais humains et cela quelquesoient les gènes dont ils ont hérité, jaguar, singe ou caïman. Leurs antagonismes pourraient bien à la longue faire réapparaitre des options et des drames qui semblaient oubliés pour toujours. Mais dans l'ombre veille la mystérieuse Didon, consciente des multiples avenirs possibles, elle entend bien s'assurer que l'un au moins de ces futurs se réalisera...
Ce roman se présente comme le prélude mythologique du chant de la terre. L'écriture génère un souffle et un rythme très poétique, les multiples passés et futurs s'entrecroisent, les personnages y acquièrent une belle  épaisseur et l'histoire un côté touffu, fragmentaire tout à fait dans le ton d'une légende en gestation. L'influence lointaine de Cordwainer Smith et des seigneurs de l'instrumentalité est présente mais de la façon la plus discrète, un très beau prélude pour un cycle dont j'aimerais bien faire le tour désormais. ambitieux, exotique, dépaysant !

La grande course de chars à voile (Cat Karina) - Michael Coney - 1982 - Ailleurs et demain, Robert Laffont 2009
L'avis de Katell, et merci à pour ce joli cadeau
Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg