Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 08:00

On fit un tel battage autour de ces dix romans qu'ils furent tous illico sacrés chefs-d'oeuvre. Les mots de la langue ne suffirent pas à la tâche pour décrire ce qui allait, aux dires d'un critique en verve, "traverser le siècle comme une momie incorruptible". Il y avait de quoi s'extasier : c'était, prétendait-on, tout à la fois "grave", "métaphysique", "lumineux", "lyrique", "déchiré", "désespéré", "onirique", "gracieux", "poétique" et, bien entendu, dans un ultime cri de ravissement médiatique : "visionnaire". Le plus influent des journalistes fut l'auteur d'une formule percutante qui résumait l'effet général que procuraient les dix romans de F.S. : "Wagner mis en mots par Rimbaud assisté de Lao-Tseu, Walt Disney et d'Aubigné." Confrères et consoeurs saluèrent d'emblée la justesse du mot.

Le musée des introuvables - Fabrice Ménar

 

 

Les participants aux jeudis des citations sont chez la fantabuleuse Chiffonette as usual...

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 21:32

Aujourd'hui est une journée très fatigante dans une semaine qui l'est tout autant et j'ai grand besoin d'une citation magnifiquement consolante. Plus encore c'est aujourd'hui l'anniversaire de ma très estimée, très chère et très fantabuleuse comparse en challenge middle earth catégorie Valar, dame Isil. Donc en son honneur voici une des plus belles citations de tous les temps et de toutes les galaxies...

 

Three Rings for the Elven-kings under the sky,

Seven for the Dwarf-lords in their halls of stone,

Nine for Mortal Men doomed to die,

One for the Dark Lord on his dark throne

In the Land of Mordor where the Shadows lie.

One Ring to rule them all, One Ring to find them,

One Ring to bring them all and in the darkness bind them

In the Land of Mordor where the Shadows lie.

 

JRR Tolkien

Dois-je traduire ? Oui ?

 

Trois Anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,

Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,

Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,

Un pour le seigneur des ténèbres sur son trône

Dans le pays de Mordor ou s'étendent les Ombres.

Un Anneau pour les gouverner tous, Un Anneau pour les trouver,

Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

Au Pays de Mordor ou s'étendent les Ombres.


Partager cet article
Repost0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 08:00

Selon l'excellente idée de  Chiffonette

 

"Les anges ne tirent ni sur les canapés, ni sur les chats. Je le lui ai dit, mais elle ne m'écoutait pas."

Bernard Schlink - Un hiver à Mannheim

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 11:36

Et selon le voeu de Chiffonette,

 

If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.

JRR Tolkien (who else)

 

***

 

Si plus d'entre nous plaçaient la nourriture, la chaleur humaine et les chants au-dessus des amas d'or, le monde serait plus gai.

Toujours tolkien mais ma traduction

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 08:01

Nous rappelle chaque semaine dame Chiffonette

 

"Je m'étais pris d'affection pour lui. Parce qu'il aimait l'Odyssée et qu'il jouait avec son texte. Parce que la lecture de son roman avait été ma première rencontre, et non la pire, avec la littérature populaire. Parce que sa fin ouverte, qui à vrai dire n'en était pas une, avait fait faire des cabrioles à mon imagination. Parce qu'on ne saurait s'occuper aussi lontemps de quelqu'un sans se prendre d'affection pour lui."

 

Bernard Schlink - le retour

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 08:25

 

"J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot..."

 

Honoré de Balzac

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 11:13

Ai-je déjà dit ici que j'étais une admiratrice absolue voire fanatique de Kaamelott ? Oui ? Non ? Peut être l'ai-je discrètement laissé entendre (hum!) comme à mon habitude... Depuis toujours passionnée par l'épopée arthurienne, la transcription astierienne (osons) m'a tout simplement comblée tant par la passion qu'elle montre pour le sujet que par les dialogues les plus drôlatiques de la galaxie (L'épisode de la porte transdimensionnelle vers tatouine, j'en ai encore des palpitations - Alexandre voulez-vous m'épouser ? mais je m'égare). Bref en ce beau jeudi ensoleillé mais néanmoins frisquet, j'ai ressenti une brusque envie de citation du jeudi kaamelotienne (oui aujourd'hui le néologise c'est comme ça !).

 

 

"Quand on veut être sûr de son coup, mon petit bonhomme, on plante des carottes, on ne joue pas les chefs d'États!"

Alexandre Astier - dit par Anna de Tintagel (Anouk Grinberg)

 

"Jamais je ne trahirai. Ave César ! Ave César ! […] La seule chose que je voudrais savoir, c’est si dans deux jours, je change d’avis… est-ce que la proposition tient toujours ?"

Alexandre Astier - dit par Caius Camillus (Bruno Solomone)

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 08:00

Il a l’air de tout le monde. D’une toile, d’un blanc de poulet, d’une pâte à modeler dans un bol en plastique. Surtout, ne pas l’effrayer, laisser la toile immaculée, la porte grande ouverte à tous les possibles imaginables.

 

Alice Kahn - Pauline Klein

 

Vive Chiffonette et ses citations

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 21:21

Dans le cadre de l'excellente initiative de la glamourous Chiffonette...

_ Et tu ne penses pas que ça peut être blessant, pour elles, d'être sifflées dans la rue ?

_ Blessant ? Mais non, c'est des hétéros, elles ont l'habitude d'être traitées comme des chiennes, elles trouvent ça normal. Ce qui les change, c'est que ça vienne d'une superbe créature, comme moi. Même si elles ne s'en rendent pas compte, ça allume une faible lueur d'utopie dans leur pauvres petites têtes asphyxiées par la beauferie hétérocentrée.

 

Virginie Despentes - Apocalypse bébé

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 14:30

Pour faire honneur à la fois aux citations du jeudi instituées par Chiffonette et à la rentrée littéraire 1220 à peu près chère à mon coeur, un petit morceau de Marie de France...

"Quand Dieu vous a donné la science

et un talent de conteur

il ne faut pas se taire ni se cacher

mais se montrer sans hésitation.

Lorsqu'un beau fait est répété,

il commence à fleurir,

et quand les auteurs se répandent en louanges,

alors les fleurs s'épanouissent."

 

Marie de France (vers 1170) - prologue au douze lais

Qui Deus a duné esciënce

E de parler bone eloquence,

Ne s’en deit taisir ne celer,

Ainz se deit voluntiers mustrer.

Quant un granz biens est mult oïz,

Dunc a primes est il fluriz,

E quant loëz est de plusurs,

Dunc a espandues ses flurs.

 

(pour les puristes : la VO)

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg