Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 10:35

Where's the Poet ? show him! show him,

Muses nine ! that I may know him.

'Tis the man who with a man

Is an equal, be he King,

Or poorest of the beggar-clan

Or any other wonderous thing

A man may be 'twixt ape and Plato;

'Tis the man who with a bird,

Wren or Eagle, finds his way to

All its instincts; he hath heard

The Lion's roaring, and can tell

What his horny throat expresseth,

And to him the Tiger's yell

Come articulate and presseth

On his ear like mother-tongue.

 

John Keats (1795-1821)

 

Merci Isil

 

Comme d'habitude (serait-ce une malédiction) la traduction (ici de Paul Gallimard - je n'ai pas trouvé la date) ne me satisfait pas vraiment, elle manque de simplicité et donc (à mon goût) de puissance mais pour autant...

 

Où est le poète ? montrez-le ! montrez-le,

Vous les neuf muses ! que je puisse le reconnaître

C’est l’homme qui en face d’un homme

Est toujours un égal, fut-il un roi,

Qu’il soit le plus pauvre de la tribu des mendiants

Ou n’importe quelle autre chose étonnante

Que puisse être un homme entre un singe et Platon ;

C’est l’homme qui devant un oiseau,

Roitelet ou aigle, trouve le chemin

De tous ses instincts ; il a entendu

Le rugissement du lion, et peut dire

Ce qu’exprime sa gorge rugueuse

Et pour lui le hurlement du tigre

A une signification et frappe

Son oreille comme une langue maternelle

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Constance 14/03/2011 18:03



Insensible au charme Keatsien, même avec l'aide de Jane Campion, je travaille à dompter mes préjugés. Merci de m'y aider !!!



yueyin 15/03/2011 19:01



Mais avec grand plaisir COnstance :-)



ogressedeparis 13/03/2011 21:30



j'ai dcouvert Keats grace au film de Jane Campion, j'ai commencé à lire ses lettres mais très peu encore sa poésie alors merci pour cette belle poésie de dimanche!



yueyin 13/03/2011 23:07



Avec plaisir, ce film a fait beaucoup pour Keats je crois :-)



Bruno 13/03/2011 15:32



La traduction est bonne, mais le rythme et la sonorité d'un poème se perd toujours quand on le traduit. Je n'ai encore jamais trouvé d'exception.



yueyin 13/03/2011 23:06



malheureusement oui :-) pour les poètes anglais cela fait plusieurs fois que je me fais la réflexion :-) (tu me diras que dans d'autres langues c'est po gagné)



lou 13/03/2011 15:21



 


Pô d'quoué, no z'est toujou là pou les dames.


 
Cherche dans une médiathèque, c'est un truc qui, semble-t-il, ne fait pas partie du corpus "vivant" de Keats, mais je n'ai qu'un modeste recueil, ancien, qui, à l'époque, se présentait comme une
édition complète, au programme du concours, seulement honorifique, français et sûrement disparu, de Cambridge.


 



yueyin 13/03/2011 23:05



je verrais ce que je trouve :-)



lou 13/03/2011 12:10



 


Je ne vais pas reprendre la traduction - pour une fois : - )


 


Je n'ai pas le texte original. Il semble qu'il s'agisse d'un fragment envoyé dans une correspondance de Keats.


Seulement, es-tu sûre de la dernière ligne ?


"Or" ou "On" ?


 


Les pages trouvées sur la Toile ne sont pas toujours fiables - sauf celles de Lou, bien entendu : - )


 



yueyin 13/03/2011 12:35



Je crois que tu as raison, (j'ai fini par chercher sur les scans de l'open library parce que je n'ai pas de livre de Keats à la maison) Corrigeons...Merci Lou !


Je ne sais pas exactement d'ou viens ce fragments. Je n'arrive pas à trouver, il est publié dans des recueil de types Poems ou poésies (ce qui ne m'avance pas vraiment, parfois on le trouve
intitulé the Poet...



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg