Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 23:25

Two roads diverged in a yellow wood,

And sorry I could not travel both

And be one traveler, long I stood

And looked down one as far as I could

To where it bent in the undergrowth;

 

Then took the other, as just as fair,

And having perhaps the better claim,

Because it was grassy and wanted wear;

Though as for that the passing there

Had worn them really about the same,

 

And both that morning equally lay

In leaves no step had trodden black.

Oh, I kept the first for another day!

Yet knowing how way leads on to way,

I doubted if I should ever come back.

 

I shall be telling this with a sigh

Somewhere ages and ages hence:

Two roads diverged in a wood, and I—

I took the one less traveled by,

And that has made all the difference.

 

Robert Frost - Mountain Interval - 1920.

Deux routes divergeaient dans un bois jaune

Et, désolé de ne pas pouvoir prendre les deux

Et n’être qu’un seul voyageur, je suis resté longtemps

À regarder l’une des deux aussi loin que je ne le pouvais

Jusqu’au point où son virage se perdait dans les broussailles ;

 

A lors j’ai pris l’autre, tout aussi séduisante

Et peut-être encore plus justifiée

Parce que herbeuse et manquant quelque peu d’usure

Bien que, franchement, les passages

Les aient usées à peu près de façon identique,

 

Et toutes les deux se reposaient, ce matin-là,

Sous des feuilles qu’aucun pied n’avait noircies.

Ah, j’ai gardé l’autre pour un autre jour !

Sachant, pourtant, comment un chemin nous mène à l’autre,

Je doutais que jamais je n’y revienne de nouveau.

 

Un jour je me trouverai à raconter en soupirant

Quelque part dans un lointain avenir que

Deux routes divergeaient dans un bois, et moi,

J’ai pris celle par laquelle on voyage le moins souvent,

Et que c’est cela qui a tout changé.

 

Traduction de Roger Asselineau (1915-2002)

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

LN 19/07/2011 15:32



J'aime beaucoup ce poème. Je l'ai découvert dans le film Dead Poet Society et il m'avait beaucoup marquée à l'époque.



yueyin 21/07/2011 22:31



Oui je viens de découvrir ce poète et il me plait beaucoup :-)



lou 12/07/2011 15:52



 


Je viens de lire le poème pour la deuxième fois.


Il n'y a pas encore de commentaire. Pourquoi ?


J'ai cherché une image de routes divergentes, je n'ai rien trouvé.


Mes contributions, tu le sais, ne se limitent jamais à une phrase comme : bravo ! encore !


Il est possible que le texte original rebute certains lecteurs. Pourtant, ce qui est intéressant dans ce poème, c'est la liberté des rimes. A la simple lecture, ça passe ; à la lecture à haute
voix, c'est curieux.


Ceux qui, comme moi, auront cherché "routes" ou "voies" divergentes auront trouvé de belles pages sur des candidats ou candidates aux prochaines élections, des candidats dont les voies ou les
voix divergent. Internet, c'est tout un poème : - )


 



yueyin 21/07/2011 22:44



Je ne sais pas, c'est un poème, cela rebute parfois les gens... et en anglais de surcroit :-)



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg