Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 08:00

Encore un beau dimanche avec Will...

 

When in disgrace with fortune and men's eyes
I all alone beweep my outcast state,
And trouble deaf heaven with my bootless cries,
And look upon myself, and curse my fate,
Wishing me like to one more rich in hope,
Featured like him, like him with friends possessed,
Desiring this man's art, and that man's scope,
With what I most enjoy contented least;
Yet in these thoughts my self almost despising,
Haply I think on thee, and then my state,
Like to the lark at break of day arising
From sullen earth, sings hymns at heaven's gate;
For thy sweet love remembered such wealth brings
That then I scorn to change my state with kings.


William Shakespeare (1564-1616)


Traduction en anglais moderne

When my luck has failed and no-one gives me any sympathy, I sit all alone and cry about being an outcast, and bother the deaf ears of heaven with my useless cries; and examine myself and curse my fate, wishing that I was like someone with good prospects; or that I looked like another, or had friends like yet another, coveting this man's skill, and that man's range - totally dissatisfied with the things I usually enjoy. Yet, as I'm thinking these thoughts, almost believing myself despicable, I think of you by chance and then my soul, like the lark rising from the glum earth at daybreak, sings hymns at heaven's gate. Because when I remember your sweet love, the thought brings such wealth that I'd then refuse to change places with kings.


Traduction en français libre et approximative par ma toujours aussi indigne personne pour celles et ceux qui auraient quelque ennui avec la langue de Will. Juste pour la compréhension...

Quand abandonné de la fortune et des hommes, je pleure solitaire mon état de paria, et importune de mes cris inutiles le ciel sourd à mes plaintes, je me regarde et maudis mon destin, souhaitant être un autre, plus riche d'espoir, avoir son allure, avoir des amis comme lui, désirant les savoir-faire de cet homme et son envergure, ce qui me plait le plus me satisfaisant le moins, Encore plongé dans ces pensées, me croyant presque méprisable, je pense à toi par chance et mon esprit, comme l'alouette à l'aube s'élève de la terre triste, chante alors des hymnes aux portes du ciel. Car quand je me souviens de ton doux amour, cette pensée m'apporte de telles richesses que je refuserai d'échanger ma place avec des rois.


Et enfin lecture de ce merveilleux sonnet par The "chocolate voice", Matthew MacFadyen : enjoy !

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> <br /> Aaaaaaaaaaaaaah, quelle voix... *sighs*<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et comme je ne suis pas au boulot,, perso, je ne trouve rien à critiquer à ta traduction. Je ne suis de toute façon pas traductrice littéraire, donc je ne suis aucunement en position de faire<br /> quelque remarque que ce soit! :D<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Matthew !!!!<br /> <br /> <br /> Ben je ne suyis aps traductrice du tout hein, c'était juste pour permettre à chacun d'apprécier le poème en en comprenannt le sens... j'ai trouvé une édition des sonnets de Will à la bibli en<br /> edition bilingue mais les traductions françaises ne me disent rien, un peu ampoulées je trouve...<br /> <br /> <br /> ça donne ça :<br /> <br /> <br /> Lorsqu'en disgrace auprès de la fortune et des hommes<br /> <br /> <br /> Solitaire, je pleure d'être ainsi rejeté<br /> <br /> <br /> et de cris sans effet harcèle le ciel sourd<br /> <br /> <br /> que je vois mon état et maudis mon destin<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
O
<br /> <br /> cet extrait fait partie de quel film svp?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Ce n'est pas un film c'est un clip filmé pour ce poème, je crois cependant qu'ils existent un dvd de poèmes lus comme ça mais je n'en sais pas plus :-)<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Merci pour ces traductions, aussi imparfaites soient-elles ce n'est pas moi qui en jugerai <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> C'était juste pour que celles et ceux qui ne lisent pas l'anglais puissent un peu profiter du poème :-)<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Il me semble aussi que vous pourriez utiliser le présent dans la traduc. c'est plus proche de la musique de Shakespeare, de son rythme.<br /> <br /> <br /> Aussi : La derniere phrase :<br /> <br /> <br /> <br /> For thy sweet love remembered such wealth brings<br /> <br /> <br /> That then I scorn to change my state with Kings<br /> <br /> <br /> Car le souvenir de ton tendre amour est d’une telle richesse<br /> <br /> <br /> Que je renâcle à échanger mon état contre celui d’un roi<br /> <br /> <br /> ( Que je ne changerais pas ma place contre celle d’un roi )<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> C'est tout à fait juste, le présent est peut être plus dans le rythme mais c'est difficile en français je trouve...<br /> <br /> <br /> voyons :<br /> <br /> <br /> "Car le souvenir de ton tendre amour m'apporte de telles richesses<br /> <br /> <br /> que je dédaigne d'échanger ma place avec un roi"<br /> <br /> <br /> je ne suis pas sûre, ça change la nuance, votre dernier vers<br /> <br /> <br /> "Que je ne changerais pas ma place contre celle d'un roi" est plus proche de ce que je comprends...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> I scorn : essayez "je renacle"<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Ah oui, bien ça... j'ai pensé aussi à "je dédaigne"<br /> <br /> <br /> <br />

Articles RÉCents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg