Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 18:00

When forty winters shall besiege thy brow,
And dig deep trenches in thy beauty's field,
Thy youth's proud livery so gazed on now,
Will be a totter'd weed of small worth held:
Then being asked, where all thy beauty lies,
Where all the treasure of thy lusty days;
To say, within thine own deep sunken eyes,
Were an all-eating shame, and thriftless praise.
How much more praise deserv'd thy beauty's use,
If thou couldst answer 'This fair child of mine
Shall sum my count, and make my old excuse,'
Proving his beauty by succession thine!
This were to be new made when thou art old,
And see thy blood warm when thou feel'st it cold.

 

Traduction en anglais moderne

When forty winters have attacked your brow and wrinkled your beautiful skin, the pride and impressiveness of your youth, so much admired by everyone now, will be have become a worthless, tattered weed. Then, when you are asked where your beauty's gone and what's happened to all the treasures you had during your youth, you will have to say only within your own eyes, now sunk deep in their sockets, where there is only a shameful confession of greed and self-obsession. How much more praise you would have deserved if you could have answered, ‘This beautiful child of mine shall give an account of my life and show that I made no misuse of my time on earth,' proving that his beauty, because he is your son, was once yours! This child would be new-made when you are old and you would see your own blood warm when you are cold.

 

Traduction française de Robert Ellrodt (sonnets william shakespeare acte sud babel 2007) Cette fois, j'ai trouvé les sonnets en version bilingue à la bibliothèque. Bon j'avoue je n'aime pas beaucoup cette traduction, le dernier vers par exemple ne me parle pas en français, alors qu'en Will !!! je vous laisse juge... et puis ça aide à comprendre ce qui est le but.


Lorsque quarante hivers assiègeront ton front,

Creusant de lourds sillons au champ de ta beauté,

Le fier habit de ta jeunesse, tant admiré

Ne sera que haillon, tenu pour sans valeur

Alors, à qui demande où ta beauté demeure,

Où sont tous les trésors de tes vertes années,

Dire qu'on les retrouve en tes yeux enfoncés

serait éloge creux et dévorante honte.

Combien plus on louerai l'emploi de ta beauté

Si tu pouvais répondre : "ce bel enfant de moi

Apurera mon compte, justifiant ma vieillesse"

Prouvant que sa beauté par succession est tienne.

Ce serait recréer ton être vieillissant

et réchauffer ton sang que tu sentiras froid

 

Et une lecture par la chocolate-voice, à la magnifique diction, de David chou Tennant himself !

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

fashion 11/06/2010 22:35



Mon Dieu, j'avais loupé le commentaire d'Isil.


Je vais over couiner et je reviens.



yueyin 13/06/2010 20:44



:-)))) hého ça va hein, tous les lecteurs que j'ai selectionnés sont overbons :-)



Alex-Mot-à-Mots 09/06/2010 21:00



Et avec le comédien, c'est encore meilleur.


Merci.



yueyin 09/06/2010 21:39



quelle diction incroyable hein et quelle voix :-) J'ai choisit exprès trois sonnets dont il existait des lecture par de "belles voix" anglaises :-)



Isil 08/06/2010 21:47



Je n'ai jamais été fan de la voix de Matt moi, je préfère celle de William Shatner en voix grave mais pas sûr qu'il dise des poèmes de Shakespeare :-) Ce n'est pas tant la voix que la façon de
dire le poème qui me plait chez DT. Enfin, j'adore quand Allan dit le mot "reeks". Mais bon, pas de panique, Matt lit très bien aussi ;-)



yueyin 08/06/2010 21:51



mouhahaha ça pourrait faire un buzz : le captain Kirk lit Will, vers l'infini et au-delà !!!!


j'aime beaucoup la diction de David, et celle d'alan et celle de matt mais bon matt c'est matt et c'est sa voix qui me plait chez lui...



Isil 08/06/2010 21:37



Ouaip! C'est réparé, j'ai aussi écouté Alan (et j'aime sa voix mais finalement, c'est quand même celle de David que je préfère pour Will)



yueyin 08/06/2010 21:44



QUOI !!! tu as été contaminé par fash c'est pas possible autrement, la plus belle voix pour Will c'est matt ! Cela dit alan est extra et david-chou aussi :-)



Isil 08/06/2010 21:21



3? Oups, j'en ai raté un . Bon, je n'ai plus qu'à chercher :-)



yueyin 08/06/2010 21:35



tu veux dire que tu avais vu Matthew :-))))



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg