Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 21:18

Depuis si longtemps maintenant qu'il ne reste aucun souvenir de la catastrophe, l'air de la terre s'est mué en poison pour l'humanité. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs de la terre et plus précisément dans un cylindre de 144 étages reliés entre eux par un unique escalier métallique. L'étage supérieur abrite d'immenses écrans d'où l'on peut contempler l'extérieur, ou plutôt ce qu'il en reste un désert toxique et stérile. Malgré la tristesse du spectacle, cette vue est le dernier fil qui relie les hommes à l'extérieur et lorsque l'un d'eux commet un acte grave, c'est au nettoyage qu'il est condamné - condamné à sortir pour décrasser des objectifs des caméras avant d'être rongé par l'atmosphère délétère. Le plus surprenant étant que même les pires révoltés, ceux qui jurent jusqu'à la dernière minute qu'il ne feront jamais ce que l'on attend d'eux, s'exécutent toujours...

Les mondes clos m'ont toujours fascinée tout comme les romans post-apocalyptiques, alors les deux réunis, il me fallait y faire un tour. Bonne nouvelle, Silo, phénomène d'édition actuel, est un roman de facture classique plutôt réussi. Publié à l'origine en autoédition sur le net sous forme de nouvelles, il souffre cependant de quelques défauts de conception. Les deux premières histoires sont très réussies mettant en scène des personnages bien campés dans une atmosphère confinée suffocante à souhait et les intrigues fort bien menées permettent de découvrir en filigrane l'univers du silo, ses règles, ses coutumes, son organisation sociale, le tout dans un style agréable et efficace. La dernière histoire en revanche - la plus longue et de loin - écrite à la demande des fans des deux premières - qui se multipliaient - pêche nettement par sa construction et manque de rythme. L'histoire est beaucoup plus conventionnelle et les personnages secondaires moins fouillés. Reste une bonne déclinaison du thème de l'explorateur solitaire dans la lignée de Chroniques martiennes mais version graisse et boulon et un final un rien convenu mais bien accrocheur. Dans l'ensemble un bon roman donc qui aurait mérité l'oeil acéré d'un bon éditeur avant d'être publié - peut être touche-t-on là les limites de l'autoédition.

Entraîné par mon élan et par l'intérêt bien réel que présente ce monde clos, j'ai relu dans la foulée Les monades urbaines de Robert Silverberg dont le thème m'apparaissait étrangement similaire. Dans un futur quelques peu lointain, l'humanité a trouvé la solution à la surpopulation par l'avènement de la civilisation verticale urbmonadiale. Les hommes vivent maintenant enfermés dans d'immenses tours de 1000 étages totalement autosuffisantes. Ce microcosme s'organise en villages d'une vingtaine de niveaux dont la position marque le statut des occupants - les puissants en haut, les pauvres en bas - mais quelque soit sa position, tout le monde se doit désormais d'être heureux dans le meilleur des mondes.

La comparaison des règles strictes qui régissent ces deux univers fermés m'ont bien amusée tant elles reflètent leurs époques d'écriture - liberté sexuelle totale dans celui des années soixante-dix, liaisons contrôlées devant être déclarées et approuvées dans celui des années 2010. Obsession de l'énergie et de l'information dans ce dernier quand le mysticisme, l'hypertechnologie et les psychotropes dominaient le plus ancien. Là où Silo - essentiellement post apocalyptique - exhude la poussière grise du vieux métal, Les monades urbaines campe une pure dystopie toute en lumière dorée et gaité glaçante. La comparaison s'arrête là, le Silverberg, publié lui-aussi sous forme de nouvelles en son temps, est à mon sens bien meilleur tant du point de vue de l'écriture que des intrigues ou des personnages mais je suis sans doute injuste, c'est un de mes romans cultes. No futur !

 

Silo - Hugh Howey - traduit e l'anglais par Yoann Gentric et Laure Manceau - 2013 - Acte sud exofictions

Les monades urbaines - Robert Silverberg - traduit de l'anglais par Michel Rivelin - 1974 - Laffont


Lu dans le cadre de l'année anticipation de Julie et du mois américain à rallonge de Noc tembule

anticipation3.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eléa 23/11/2013 18:23


Silo me tente bien et comme je me remet à lire de la sf et que je crois n'avoir jamais lu de "post-apocalyptique" .. à découvrir

yueyin 26/11/2013 00:12



Comme je le dis dans le billet, les deux premières histoires sont excellentes :-)



Coccinelle 06/11/2013 19:40


Et puis il faut que j'aille voir ce challenge Anticipation dont je n'avais pas encore entendu parler 

yueyin 06/11/2013 21:04



Nous avons un groupe de discussion sur FB, je peux essayer de t'inviter mais nous ne sommes pas (encore) amies sur FB, je vais essayer quand même... c'est sympa comme ça on discute de nos lecture
parfois :-)



Coccinelle 06/11/2013 19:39


Comme toi, mondes clos et post-apocalyptiques, j'aime alors je les note, les deux  En fait, Silo, je l'avais
déjà repéré mais pas noté (après il est si facile d'oublier...). Bonne pioche chez toi , merci.

yueyin 06/11/2013 21:03



Mais avec grand plaisir Coccinelle, Silo a des défaut mais de belels qualités et Silverberg ben c'est Silverberg quoi :-)



Karine :) 26/10/2013 18:05


Il m'intrigue, ce roman, que je n'aurais jamais lu en raison de l'auto-édition (oui, je suis une vilaine qui a de gros préjugés là-dessus... un jour, peut-être).  Toutefois, l'aspect
"nouvelles" m'inquiète un peu.

yueyin 27/10/2013 09:39



Les nouvelles ne doivent pas t'effrayer, elles sont reliées entre elle ce qui en fait un roman qui se tient, c'est simplement la troisième partie de l'histoire et nettement moins bonne mais bon
:-)



Alex-Mot-à-Mots 24/10/2013 11:10


Entraîné par ton élan, on ne t'arrête plus.....

yueyin 24/10/2013 22:37



exactement :-)



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg