Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 23:00
Entre 1358 et 1393, les vies de quelques personnages, parfois fort célèbres, se croisent et s'entrecroisent autour de quelques savoirs mystérieux dans le Paris  truculent et agité du XIVe siècle.
Après un prologue où deux des acteurs principaux assistent à l'enterrement d'un troisième, le roman de Matthieu Dhennin s'organise en trois périodes, plumbum qui campe un certain nombre de personnages  quelque 30 ans avant le prologue, tous tournant autour du Duc de Berry, du Roi Charles V et de la vie intellectuelle et donc religieuse du temps. Hydrargyrum, contemporain du prologue, voit se nouer un drame et commencer à se répandre d'étranges bruits autour de l'intérêt de certaines personalités pour des livres douteux, l'alchimie, les juifs et même de satanisme : fantasmes ou réalités qui peut le dire. Aurum enfin, 15 ans plus tard, nous montre les mêmes acteurs, vieillis, changés mais nourrissant toujours les même passions, passions qui pourraient les conduire à leur perte...
J'ai un peu de mal à parler de ce roman, qui m'a beaucoup plu, car exceptionnellement, ce que j'en savais avant de le lire a perturbé ma lecture. J'attendais peu ou prou une enquête sur la mort d'un évêque et en fait ce fil ténu est à peine esquissé. Il existe c'est entendu mais à peine et c'est loin d'être l'essentiel du roman. J'attendais donc des évenements qui ne se produisaient pas et je me sentais perdue alors que j'aurais dû me laisser porter par l'écriture, très belle, sans me soucier d'autre chose.
Car ce qui est au centre de ce roman, plus qu'une énigme de type "policier", ce sont les livres, les savoirs et cet étonnant creuset d'idées nouvelles, révolutionnaires, dangereuses, manipulées, déformées qu'était le Paris de la guerre de cent ans. On y croise Nicolas Flamel le célebrissime, plus pour sa légende d'alchimiste que pour sa condition d'écrivain-juré, le duc de Berry, qui n'a vu au moins une fois les sublimes enluminures de ces très riches heures qu'il avait commandé et ne vit jamais, Nicole Oresme, un des premiers théoricien de la musique entre autres choses, Taillevent, qui rédigea le premier recueil de recettes français, Christine de Pizan, femme de lettre et ardente avocate des droits des femmes, des rois, des princes d'églises, un truculent boucher bien représentatif de ces bourgeois parisiens qui donnèrent parfois bien du fil à retordre à l'ordre royal, tant d'autres encore.
Rien n'est simple, ni gratuit dans cette "petite" ville ou s'échangent vrais nouvelles, fausses informations, peurs de l'anglais comme du diable, calomnies et fantasmes purs et simples. On s'attarderait à plaisir dans le lieu si vivant, avec ses personnages fascinants sinon attachants, souvent drôles parfois inquiétants, quand soudain le dénouement surprend par sa brutalité soudaine... C'était donc là que l'auteur voulait nous emmener, vers la légende. Véritablement étonnant, j'aime !

Saltarello - Matthieu Dhennin - 2009 - Acte sud

L'avis de Caro(line) que je remercie 18 fois pour son prêt, c'était une lecture commune avec Pimpi, dont j'ai hâte de connaitre l'avis... Le blog de l'auteur autour de son livre

Pour finir, pour le plaisir et parce que Aion (de eïs aïona, pour toujours, éternellement comme me l'a appris mon cousin Lou) est un de mes albums préférés de tous les temps (je vous en ai fait écouter un morceau ici), le Saltarello de Dead Can Dance (le Saltarello est une danse médiéval d'origine Italienne à trois temps me dit-on (je suis nul pour compter les temps) fort entrainante et qui revient telle une antienne dans ce beau roman)


Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans roman français
commenter cet article

commentaires

Nanne 26/03/2010 22:19


Alors, celui-là, je le note, le surnote et le surligne pour ne pas oublier son titre, car ce que tu en dis dans ton billet me parle et plutôt bien, Yueyin ! Je serais comme Ys, à craquer déjà pour
la beauté de la couverture du roman, mais chez Actes Sud, ce n'est pas une nouveauté, mais surtout pour le thème et la période. C'est vrai que le XIVe Siècle est peu présent dans les romans ...
Vile tentatrice, mais tu le vaux bien ;-D


yueyin 28/03/2010 22:25


Un roman étonnant, atypique... j'espère qu'il te plaira :-)


Caro[line] 24/03/2010 12:20


Bon, je débarque vachement à la bourre... mais j'ai une excuse, m'dame : le jour de la publication de ton billet, impossible de laisser un comm depuis mon boulot. (Et d'ailleurs, là, ce n'est pas
gagné... on verra !!) Et donc je voulais juste te dire que j'étais ravie que ce roman t'ait plu. C'est tout. :D (Oui, tout ça pour ça !!! ;-))


yueyin 25/03/2010 22:33


Ouiii encore merci pour ton prêt... une belle lecture vraiment ;-)


Turquoise 13/03/2010 12:31


Ça a l'air bien ! Surtout s'il ne s'agit pas d'un polar déguisé en roman historique...Allez, hop, sur la LAL !


yueyin 13/03/2010 16:15


non non non, plutôt un roman avec de vagues oripeaux polardesques...  hop hop hop, j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi...


kalistina 12/03/2010 19:55


Je n'ai lu ton billet qu'en diagonale puisque Caro me l'a offert et que je ne veux pas déflorer ma découverte, mais il me semble avoir saisi que ça t'a bien plu, ça me donne d'autant plus envie de
m'y mettre!


yueyin 12/03/2010 20:01


J'essaie de ne pas en dire trop en général, mais en tous cas, ne t'attends pas à une enquête classique surtout, sinon tu risques d'être perdue comme Pimpi et moi :-))) et voui j'ai beaucoup aimé
;-)


Ys 12/03/2010 18:25


C'est ici et ça a l'air super ! http://www.sonatine-editions.fr/La-Compagnie-des-menteurs


yueyin 12/03/2010 19:59


Oui pas mal du tout effectivement, plus nettemet polar par contre apparemment :-))


Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg