Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 22:20

Olenine, jeune noble désenchanté quitte Moscou pour s'engager comme officier dans l'armée du Caucase. Il aspire à changer de vie, à laisser derrière lui les jeux d'argent et de séduction, tout ce qui lui parait vain et dépravé dans l'existence oisive qu'il a mené jusqu'alors. Arrivé au Caucase, il s'installe dans un village cosaque et est rapidement séduit par la vie saine, pauvre et proche de la nature qu'il voit se déployer autour de lui, pureté incarnée à ses yeux par la fille de ses logeurs, la belle et vigoureuse Marion, mais celle-ci est déja fiancée...

A côté de Guerre et Paix ou d'Anna Karénine, cette oeuvre de jeunesse de Tolstoï apparait très courte mais elle est aussi d'une incroyable fraicheur. La construction beaucoup plus linéaire que celle de ses grands romans en fait un roman plus ramassé, centré autour d'un seul thème et l'explorant en détail. En un sens ce qui caractérise les cosaques se retrouve dans les scène de chasse et de vie paysanne vécues par Levine dans Anna Karénine et qui m'avaient enchantées. Il y a une sensualité dans ce contact avec la nature, la texture de la végétation, son odeur, les bruits de la traque amenant le chasseur à la méditation sur lui-même et le sens de la vie. C'est dans un de ces moments là qu'Olénine fera l'expérience d'un bonheur soudain et absolu sans autre raison que de se trouver là :

"Et soudain un monde nouveau se découvrit à lui. Le bonheur, le voici, se dit-il à lui-même, le bonheur consiste à vivre pour les autres. C’est clair. L’homme a reçu un appétit de bonheur ; donc cet appétit est légitime. En le satisfaisant égoïstement, c'est-à-dire en recherchant pour soi richesse, gloire, commodités de l’existence, amour, il peut se faire que les circonstances ne nous permettent pas de satisfaire nos désirs. Ainsi ce sont ces désirs qui sont illégitimes, et non l’appétit de bonheur. Alors, quels sont les désirs qui peuvent toujours être satisfaits, en dépit des conditions extérieures ? Lesquels ? La charité, le renoncement."

Une profession de foi qui trouve sa source dans l'aspect autobiograhique de ce récit. Car c'est bien une des aspirations essentielles de Tolstoï que ce renoncement absolu - il tentera toute sa vie de controler ses appétits et même à plusieurs reprise de renoncer à tous ses biens au grand dam de sa famille. Un très joli roman donc qui tout en décrivant avec chaleur et précision un mode de vie aujourd'hui disparu - celui des cosaques - porte déjà quelques traits essentiels de la pensée de l'auteur, le tout dans une langue lumineuse. Magnifique ! 

Les cosaques - Tolstoi - 1863 - traduit du russe par Pierre Pascal

PS : Je cherchais la poésie des cosaques chez Alexandre (Pouchkine) et sa fille du capitaine (très joli roman d'aventure dont je vous parlerai quelque jour) et bien je l'ai trouvé chez Léon, les écrivains russes sont plein de surprise...

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans roman russe
commenter cet article

commentaires

Karine:) 07/04/2012 22:52


Si tu n'avais pas dit que c'était de Tolstoï, je pense que juste lire le résumé, j'aurais deviné!  C'est en effet l'un des thèmes qui lui est cher!

yueyin 13/04/2012 22:35

Tout à fait... Quand on commence à connaître Léon, on reconnaît ses obsessions :-)

Chimère 29/03/2012 21:31


je ne connaissais pas du tout ce livre là. Intéressant 


 


 

yueyin 29/03/2012 23:38



Oui très... en fait il y a plus de trésors qu'on ne croit chez Léon...



Alex-Mot-à-Mots 29/03/2012 13:20


Tu es en pleine période écrivains russes. Comme je te comprends.

yueyin 29/03/2012 23:39



Ah c'est un peu comme les bonbons... tu commences, et puis tu en prends un autre, et puis un autre et ainsi de suite :-)



Cuné 29/03/2012 06:40


Les voilà les fameux cosaques, c'était marrant à lire "je retourne à mes cosaques" ou "dès que j'ai fini mes cosaques", tu sais :))))

yueyin 29/03/2012 23:39



Oui je me demande si je ne suis pas un peu possessive avec mes amis de papier en fait :-)))



Le Papou 29/03/2012 05:05


Je ne connais pas ce récit de Tolstoï mais c'est drôle cela fait plusieurs semaines que j'ai envie de relire ''Michel Strogoff'' rien à voir avec Tolstoï mais c'est drôle quand même. Il faut que
je trouve le récit complet !

yueyin 29/03/2012 23:40



Ah ben si, ça a avoir, c'est russe :-)



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg