Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 13:26

Comme d'habitude je suis très en retard (tel le lapin blanc) dans mes tags, (en fait j'en dois encore un à la solicitude d'Isil, à qui je revaudrait ça un jour), enfin aujourd'hui, je réponds à celui d'Emma - le vendredi c'est ravioli nous a-t-elle appris récemment, et bien le jeudi aussi - qui m'a été refilé (le tag pas Emma) par Fashion (laquelle au demeurant veut quasiment la même bibliothèque que moi, n'est-ce pas extrêmement étrange, d'autant qu'elles risqueraient d'abriter pratiquement les mêmes livres ces bibliothèques jumelles). Je crois que je viens de battre le record de ma phrase la plus longue, respirez mes bons lecteurs. Voici mes élucubrations du jour...


1) Si on vous proposait d'écrire votre biographie, vous prendriez qui pour nègre ? (et oui, tout le monde n'a pas un don pour la littérature)

A priori je l'écrirais moi même, en admettant bien sûr que j'ai quelque chose d'interessant à dire, mais si je voulais pimenter un rien je crois que je demanderais à Fred Vargas pour qu'elle relève mon quotidien d'un zeste de brume et de rêve .

2) Vous êtes en train de lire le tout dernier chapitre d'un livre, celui qui vous a fait passer une nuit blanche, la fin qui vous fait saliver (notez le jeu de mots siouplé) depuis une centaines de pages... Lorsque survient un homme, torse nu. On va dire qu'il s'appelle... Daniel Craig. Il a l'air chagrin. Il a une petite douleur à l'épaule, et est persuadé qu'un petit massage lui ferait le plus grand bien. Que faites-vous ? (PS pour les garçons : à la place de Daniel Craig, merci de comprendre... Allez, soyons fous, Scarlett Johansson, mais en bikini, pas torse nu !

Même la lecture du plus passionant des romans ne saurait me faire oublier mes devoirs envers l'humanité,  qu'on se le dise, et cela même si celle-ci est représentée par Daniel Craig ou même Matthew Mcfadyen ou même John Barrowman. Soyons serviable que diable et le monde tournera plus rond... En fait je suis même prête à rendre service à Scarlett, je suis sûre qu'elle aura des tas de numéros trrrrès intéressant à partager quand on sera copine.

3) C'est la fin du monde. Quel livre mettriez-vous dans la capsule qui sauvegardera une trace de l'humanité ? (voudriez-vous vraiment que ce soit Orgueil et Préjugés ?

Bah pourquoi pas, c'est universel comme roman non ? Bon bon d'accord, alors que mettrais-je dans la capsule ? Quelque chose de plus complet peut être, une histoire universelle des civilisations - mais récente hien - avec quelques bande dessinées  -  Corto Maltese, Gaston lagaffe et Yoko Tsuno disons - pour faire bon poids... c'est possible?

4) Quelle est pour vous la pause lecture idéale

Lire en mangeant, le matin, le midi, le soir, au goûter, n'importe quand... c'est grave docteur?

5) Si vous aviez le pouvoir de trucider/effacer un personnage de roman, ce serait qui 

Par nature je suis contre l'idée de supprimer quelqu'un, fut-il de papier, de toutes façons les personnages de papier sont souvent quasiment aussi vivants que les vrais à mes yeux. Oui je suis bizarre je sais, on me l'a fait remarquer pas plus tard que le week end dernier...

6) Sauveriez-vous Voldemort, juste pour avoir un huitième tome

Surtout pas, j'aime qu'un cycle s'achève en beauté (quand bien même une partie de moi aimerait que mes séries préférées ne s'arrêtent jamais). Je suis admirative devant la façon magistrale dont dame Rowling a réussi à bloquer par anticipation toute tentative d'un quelquonque quidam pour s'emparer de Harry sous pretexte de compléter son histoire (pour des motifs tout désintéressés of course)  mais je m'égare non ? J'ai vu trop de cycles finir par se déliter à force de délayage...

7) Jusqu'où êtes-vous allés pour un livre

Voyons jusqu'à un nombre inconnu de librairies, de bibliothèques, de bouquineries, jusqu'à la supplication, à l'entassement, aux emprunts compulsifs et à la ruine probable dans un délai plus ou moins long...

8) Si vous pouviez retourner dans le passé rencontrer un auteur. Ce serait qui ? Quelles seraient vos toutes premières paroles ? (A part "bonjour")

Aaaahhh le cauchemar absolu... Je ne sais absolument jamais quoi dire devant un auteur, encore moins devant un auteur que j'admire - bon une fois que je les connais c'est différent, j'arrive à articuler normalement - alors devant une légende comme Austen ou Tolkien, je ne saurais strictement PAS quoi dire à part une crétinerie du genre "j'aime beaucoup ce que vous faites"... brrr rien que d'y penser j'en ai des frissons.

9) Décrivez la bibliothèque (personnelle ou pas) de vos rêves

La bibliothèque de mes rêves est vaste, avec des livres du sol au plafond, des rayonnages en bois, une cheminée, quelques tables, des fauteuils et canapés confortables, une belle fenêtre, un grand bureau... dans des couleurs chaudes brun et orange par exemple... mais pour les couleurs je ne suis pas encore fixée. (Au fait la photo représente la bibliothèque du parlement d'Ottawa, un lieu sublime dont je vous recommande la visite - photo gordon king)

10) Vous retournez dans le passé (décidément, bande de veinards !), en pleine 2ème guerre mondiale. Quel livre donneriez-vous à Hitler pour qu'il arrête de cramer des bouquins

Oooooohhhh quelle question bizarre, il était écrivain en plus, enfin si on veut. Donner un livre à un écrivain c'est toujours délicat, alors un grand malade tueur en série de surcroît... pfiou... Un livre magique peut être qui l'aurait transporté dans une dimension parallèle où il aurait médité dans la solitude pour l'éternité  - il y a des cas désespérés!

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans riens
commenter cet article

commentaires

Anjelica 09/11/2009 10:08


Je viens de comprendre, on ne parlait pas de la même Scarlett Bon, pour la Scarlett blonde, on est bien d'accord, son
carnet d'adresses doit être fort intérressant


yueyin 09/11/2009 22:12


Ah oui hein pas la brune noooooooooooon !!!


Anjelica 08/11/2009 23:28


Pour la question 2 , je me doutais bien que tu ferais preuve d'altruisme mais jusqu'à copiner avec Scarlett, alros là j'en reviens pas

Très belle la bibliothèque d'Ottawa


yueyin 08/11/2009 23:34


Bah elle a l'air sympa comme fille dans le genre créature blonde... ;-)


The Bursar 08/11/2009 22:26


Oui, mais si tu y regardes, tous les aurors, dans l'histoire, qui ont eu un enfant, n'ont pas survécu très longtemps après la naissance de celui-ci. Donc j'imagine plutôt Harry se retirer des
Aurors, à la naissance du premier enfant parce qu'un mage noir ça reste dangereux.


yueyin 08/11/2009 23:33


Tu vois qu'on peut imaginer, bien sûr il est possible qu'il réagisse comme cela mais les heures sombres du règne de Voldemort terminées (j'ai l'impression de parler de l'enpereur), je le vois bien
suivre sa vocation pour rendre le monde meilleur pour ses enfants en quelques sortes. d'autant que si on en juge par le temps écoulé et l'âge de ses enfants... ils ne sont pas arrivés tout de suite
contrairement à Tonk !!! mais bon on est en train de faire des plans sur la comète non  tu crois qu'on devrait écrire à la créatrice pour connaitre son avis ?


The Bursar 08/11/2009 00:08


en fait c'est plutôt que je trouvais la scène trop joyeuse et insouciante pour une famille d'Auror, parce que moi les
Aurors, c'est Maugrey, ou les parents de Neville, le genre d'atmosphère sombre qui change une personne et la rend incapable de discuter avec légerté sur le quai d'une gare, un métier dangereux
quand on a une aussi grande famille. Je trouvais que c'était incompatible parce que trop dangereux, car je n'imagine pas Harry aller se risquerr à lutter contre les forces du mal, ce qui risquerait
de mettre sa famille en danger, ou lui-même, parce que comme il a grandi sans ses parents, il a peut-être envie que la même chose n'ait pas lieu pour ses enfants, donc préférer sa famille au fait
d'être auror pourrait être un choix judicieux. Je crois que j'aurais bien aimé que Rowling nous dise quelle carrière, il a choisi, plutôt que le détail des prénoms de ses enfants...oui, je
l'admets, je n'aime pas les enfants.


yueyin 08/11/2009 22:19


Ahah tu avoue !!! Peut être qu'être auror n'est pas tout à fait aussi dangereux en l'absence (notable) de voldemort... ceci dit les paretns de Neville ont bien eu un fils, de même que les parents
de harry quand on y pense et Tonk, certes pas de grande famille mais les temps étaient autrement plus sombres... la vie continue c'est comme ça qu'on détruits les vrais méchants en fait. Mauggrey
devait être un cas, Tonk était auror aussi et plutôt joyeuse quand elle n'était pas rongée d'amour... Donc c'est l'atmosphère familiale qui te repousse... c'est vrai que Jane malgré tous les
détails qu'elles donnent sur la vie futur de Darcy et d'Elizabeth ne nous parle pas d'enfant... peut être qu'elle ne leur en souhaitait pas, en tous cas pas trop, ou peut être que ça aurait fait
trop trivial et suggestif - bien qu'elle le mentionne pour les Collins :-D  (je ne sais plus qui a écrit que Darcy était un homme trop raffiné pour infliger un accouchement par an à sa femme)


The Bursar 07/11/2009 22:29


J'ai du mal à l'imaginer Auror, avec cette scène où l'on emmène les enfants au train. Pour Austen, je voulais dire que même si elle donnait pas mal d'élément, elle n'en donnait pas trop, par
exemple, à la fin de P&P, elle esquisse quelque chose, avec Kitty ou Mary, mais elle ne nous dit pas combien d'enfant Darcy et Lizzie ont. Je trouve que les informations donnée  par
l'épilogue ne sont pas utiles, alors que dans Austen ce qu'on apprend à la fin, c'est dans la continuité. J'ai vraiment pas apprécié la scène du train, j'aurai préféré une autre manière de clore.


yueyin 07/11/2009 22:37


Oui je vois bien et comme je te le disais je comprends ton point de vue simplement ça me plait à moi qu'elle ait bouclé certaines issues même si c'est frustrant...
et je ne vois pas pourquoi il ne pourrais pas être auror, lutter contre le mal sous toutes ses formes (avec sa femme tiens qui me semble avoir quelques dons en la matière)  ET emmener ses
enfants au train enfin bon quoi... c'est PAS  parce qu'on a des enfants qu'on cesse d'être un héros hein qu'on se le dise :-D))))


Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg