Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 14:30

Pour faire honneur à la fois aux citations du jeudi instituées par Chiffonette et à la rentrée littéraire 1220 à peu près chère à mon coeur, un petit morceau de Marie de France...

"Quand Dieu vous a donné la science

et un talent de conteur

il ne faut pas se taire ni se cacher

mais se montrer sans hésitation.

Lorsqu'un beau fait est répété,

il commence à fleurir,

et quand les auteurs se répandent en louanges,

alors les fleurs s'épanouissent."

 

Marie de France (vers 1170) - prologue au douze lais

Qui Deus a duné esciënce

E de parler bone eloquence,

Ne s’en deit taisir ne celer,

Ainz se deit voluntiers mustrer.

Quant un granz biens est mult oïz,

Dunc a primes est il fluriz,

E quant loëz est de plusurs,

Dunc a espandues ses flurs.

 

(pour les puristes : la VO)

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


je préfère la version récente !



Répondre
Y


vraimetn ? et pourquoi donc :-))))) ah oui c'est vrai on ne comprend guère l'autre :-)))



C


Bon, je vais lire la traduction, hein? :-)



Répondre
Y


oui c'est toujorus mieux de comprendre :-))))



L


 


Bon, je n'aurais pas dû.



C'est du vieux, très vieux français, à l'époque il y avait moult vieux français, et je ne suis pas agrégé de grammaire.



Le traducteur ou la traductrice dont la proposition a été reproduite ne suit pas la syntaxe de l'original, peut-être par souci de garder une assonance initiale qui / quand.



Commençons par une belle infidèle (avant la nôtre), elle est de B. de Roquefort, en 1820 - et nous rappelons que le Prologue n'existe que dans un manuscrit, celui du Museum Britannicum.



Ceux à qui le ciel a départi le talent oratoire, loin de cacher leur science, doivent au contraire révéler leur doctrine et la propager. L'homme qui publie les bons exemples est alors bien
digne d'estime ; aussi est-il loué de tous dès l'instant où il les met en pratique.


 
A nous !


 
Qui a de Dieu reçu la science
Et la grâce de bien conter
Ne le doit taire ni cacher
Mais doit volontiers le montrer
Quand le bien est bien entendu
Alors il commence à fleurir
Et quand plusieurs sont à le louer
Alors il s'épanouit en fleurs


 
Pitié !


 



Répondre
Y


Mais si mais si... j'aime ta version !!! j'avais trouvé des versions en prose mais je voulais des vers... d'où mon premier choix mais je garde en tête que tu peux me traduire la prose de Marie de
belle façon :-)



K


J'allais me dire que j'avais dormi 24h au complet et que je n'avais pas vu le mercredi!!!  ;)))  Mais ça vaut le coup, c'est beau comme tout. 



Répondre
Y


bouhouhou j'ai fait une fausse maaaaaaaaaaaaaaanip :-)



L


 


La V.O. est plus dansante et, si je puis me permettre, la traduction est approximative ; - )


 



Répondre
Y


ah oui vraimetn, c'est celle de mon exemplaire, je ne me suis pas risquée... mais elle me semble assez juste, qu'aurais-tu dit ?



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg