Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 17:35

"Cette toile, dis-je, semblait se considérer comme la reine de la collection.

Elle représentait une femme, considérablement plus grande, à mon avis, que nature : je calculais que, mise sur le plateau d'une balance adaptée à une telle masse, cette dame lui ferait infailliblement indiquer entre quatre-vingts et cent kilos. Elle paraissait, de fait, très bien nourrie et devait avoir consommé une grande quantité de viande de boucherie, sans parler de pain, légumes et boissons diverses pour avoir atteint cette taille, cette ampleur, cette abondance de muscle, cette profusion de chair. Elle gisait à demi-étendu sur un canapé. il était difficile de dire pourquoi car le plein jour brillait autour d'elle. Elle semblait d'une santé excellente, suffisemment robuste pour abattre la besogne de deux cuisinières ordinaires. Elle ne pouvait à coup sûr plaider une faiblesse de la colonne vertebrale ; elle aurait dû se tenir debout ou du moins assise bien droite. Elle n'avait rien à faire allongée en plein midi sur un canapé. De plus elle aurait dû porter des vêtements plus décents - une robe couvrant son corps de façon appropriée, ce qui était loin d'être le cas. Avec du tissus à ne savoir qu'en faire, il devait bien y avoir vingt-cinq mètres de drapé, elle ne parvenait à cacher son corps que très inefficacement. Quand au pitoyable désordre qui l'entourait, il ne méritait aucune excuse. une véritable batterie de cuisine - je devrais peut être dire une abondance de vases et de gobelets - avait roulé ça et là au premier plan, des fleurs bonnes à jeter s'y mêlaient et une masse absurde et en désordre de garniture de rideau étouffait le canapé et encombrait le parquet. En consultant le catalogue, je vis que cette oeuvre éminente portait le nom de Cléopâtre.

Charlotte Brontë - Villette - 1853 (ma traduction sorry)

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans citations
commenter cet article

commentaires

Grominou 16/03/2012 04:50


Hahaha!  J'adore! J'avais commencé Villette en VO quand j'avais 19-20 ans, mais je n'étais pas encore
assez bonne en anglais et je m'étais découragée... Tu me donnes le goût de le reprendre!

yueyin 19/03/2012 22:41



J'ai bien envie de le lire après être tombée sur cette citation, une femme de caractère dirait-on :-)))



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg