Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 21:34

http://lanouvellebibliotheque.com/wp-content/uploads/408.jpegVoici donc venu le temps du drame, de la folie et de la mort, celui de la pièce la plus célèbre de Will le barde. Vous en donnerais-je le pitch ? Oui ? Hamlet, prince de Danemark, croise une nuit, le spectre de son père. le feu roi lui révèle que son frère l'a assassiné pour lui voler son trône et épouser sa femme - oui la mère d'Hamlet donc, suivez un peu - et réclame vengeance. Pour accomplir le voeux du spectre, Hamlet décide de feindre la folie, à moins qu'il ne soit réellement devenu fou...

La tragique histoire d'Hamlet prince de Danemark, puisque c'est là le nom complet de la pièce, est parue sous la version que nous connaissons en 1601 mais Shakespeare travaillait cette histoire qui devait le fasciner, depuis de nombreuses années et en avait écrit au moins une version beaucoup plus courte. Tragédie des tragédie, c'est une histoire de bruit et de terreur, pleine de traitrise, de sang et de poison, d'une horrifique modernité pourrait-on dire. Mais ce qui en a assuré le succès à travers les siècles, c'est le verbe magnifique du Barde et là tout se complique. Car avec William, je suis victime de la malédiction des traductions, elles m'apparaissent invariablement lourdes, pompeuses, poussives même quand les vers originaux sont magiques. (Ce qui évidemment ne signifie pas que je les lis facilement, je prends donc une version bilingue, je lis les vers anglais, puis la traduction française, puis à nouveau l'anglaise. Tout cela ralentit quelque peu la lecture mais en vaut la peine sachez-le). Et là - instant magique - au détour d'une page, on tombe sur quelques vers que l'on reconnait aussitôt - car Shakespeare est sans aucun doute le fournisseur officiel du monde en matière de citations. Alors je vous passe la plus célèbre - cette scène où il dialogue avec le crâne d'un homme qu'il a connu bien vivant - mais tant d'autres me plaisent tout autant ou plus encore.

'Tis now the very witching time of the night,

When churchyard yawn, and hell itself breathes out

Contagion to this world. Now could I drink hot blood,

And do such bitter business as the day

Would quake to look on.

Plus loin, divine surprise, cette phrase que l'on connait par coeur mais que l'on ne s'attendait pas à trouver dans la bouche d'Ophélie.

There’s rosemary, that’s for remembrance.

Pray you, love, remember.

Ces vers évoquent irrésistiblement pour moi Sparkling cyanide (Meurtre au champagne), un de mes romans christiens tout préférés où un bouquet de romarin invoque le spectre d'une jeune morte. En vérité, c'est dans les roman d'Agatha que j'ai rencontré Will...

Laissons pour le moment Hamlet, Ophelie, Laerte et Horatio à leurs crimes et tourments - ils vous attendent depuis plus de quatre siècles déjà, dépêchez-vous donc - et terminons en beauté...

and by a sleep to say we end

The heart-ache and the thousand natural shocks

That flesh is heir to - 'tis a consummation

Devoutly to be wish'd. To die, to sleep -

To sleep, perchance to dream.

Hamlet - William Shakespeare - 1601

 

Lu dans le cadre du mois anglais organisé par Titine et Lou et de la LC "Will ou Agatha"... d'hier, oui oui je suis en retard. Ce n'est quand même pas une surprise si ?

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans roman britanique
commenter cet article

commentaires

Le Papou 26/06/2013 14:42


To read or not to read, that,s the real question ?


 


le Papou

yueyin 26/06/2013 21:12



Absolutly :-)



kamishibyavatar 24/06/2013 23:42


Bonjour,


Puis-je me permettre de vous suggérer de prolonger la lecture du Hamlet avec la lecture de quelques articles sur mon blog http://horatio.hautetfort.com 


Faites-y votre marcher. Mon résumé de la pièce vous paraîtra suspect. La conversation entre Horatio et le Roi lion vous surprendra. L'article de Steve Sohmer vous éblouira. L'article de Steve
Roth sur la bâtardise d'Hamlet vous laissera sans voix ou vous scandalisera. Les questions d'escrime vous pousserons peut-être à mieux regarder les films récents (Branagh, Olivier, Zeffirelli,
Kozintsev...). Etc.


Et si vous avez l'occasion, allez voir les pièces de David Bobée ou Serge Hugues Limbvani ou toute autre grosse production. Elles sont toujours pleines de gros défauts ce qui l'occasion de
refaire le monde un bon verre de vin à la main. 


Milles amitiés


Kamishibayavatar mais appelez-moi Sylvain

yueyin 25/06/2013 22:55



popurquoi pas :-)



Liliba 23/06/2013 17:39


Tu prêches une convaincue !!!

yueyin 25/06/2013 22:48



c'est toujours un plaisir :-)



Liliba 23/06/2013 12:20


ah magnifique Hamlet ! Tu me donnes envie de le relire !

yueyin 23/06/2013 17:13



Mais comment donc... Il faut lire et relire Will :-)



Lou 22/06/2013 22:10


J'ai un peu honte mais je n'ai lu que des extraits jusqu'ici... pourtant cette pièce a inspiré beaucoup d'artistes depuis :( Merci pour ce nouveau billet et prends ton temps pour Forster!! Bon
week-end

yueyin 23/06/2013 17:12



Ah oui on en connait tous des petit bout non ? :)



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg