Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 22:55

De retour de Seville, fils Benjamin tenait absolument à manger un Gazpacho... Why ? Because... Aussitôt dit aussitôt en quête de recettes. Après moult recherches, j'ai réalisé un Gazpacho plus ou moins andaluz en m'inspirant autant des recettes que des commentaires des internautes, tout en tenant compte des goûts familiaux (le poivron n'est pas l'ami de tout le monde par chez nous). Le résultat fut - à ma grande surprise - un succès familial... Je partage donc avec vous.

Il vous faudra : deux petites boites de tomates pelées au naturel (ou de tomates fraîches bien mûres si vous avez ça sous le coude), un concombre, un demi-poivron vert, un morceau de pain dur (environ 50g disons), un petit oignon blanc (ciboule), une gousse d'ail (ou au goût), une cuillérée à soupe de vinaigre, deux cuillérées à soupe d'huile d'olive, sel, persil ou ciboulette ou autre herbe fraîche (ajout personnel), éventuellement une pincée de piment d'espelette.

Dans un saladier, verser les deux boites de tomates, ajouter les légumes coupés en morceaux et les assaisonement. Allonger d'eau à hauteur (un verre environ). Réserver une nuit au frais. Avant le repas, mixer finement, ajuster éventuellement la quantité d'eau à la texture souhaitée et servir bien froid. Le gazpacho se boit plus qu'il ne se mange semble-t-il mais on peut toujours varier les plaisirs en ajoutant quelques dés de légumes et pluches d'herbe fraîche directement dans les assiettes, les bols ou les verres (chez moi, les morceaux sont interdits dans la soupe, serait-elle froide, par décret progénituresque).

gazpacho.JPG

Enjoy !

PS : Au cas où quelqu'un se poserait la question, J'ai suivi le conseil d'une internaute sévillane qui affirmait quelque part en commentaire amusé, que les légumes ne se pèlent pas pour un gazpacho : j'aime suivre les traditions qui m'arrangent.

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans recettes
commenter cet article

commentaires

Le Papou 08/04/2013 12:20


Vue la température frette, vu le temps de chiotte où flush la flotte, vu le soleil absent que remplace de grosses nuées toutes nues et noires, le gaspacho que yé ne pronouncerai pas à la
sévillane prend le bord pour une bonne soupe franchouillarde type pot-au-feu.


Bises


Le Papou gelé

yueyin 08/04/2013 18:18



Moui le printemps est frette icitte :-)



Lou de Libellus 08/04/2013 07:52


 


Sheng, tu sais qu'elle a été mannequin, ensuite, elle a appris la guitare, maintenant, ça la fait chier, nous aussi.


 


Pour les enfants, tu mets du corn flakes ou un hamburger, dans la soupe !


 

yueyin 08/04/2013 18:18



bof le hamburger dans la soupe, bof bof :-)



Lou de Libellus 07/04/2013 16:45


 


Yé mé lends compté qué yé pas bien tout dit.
La garnicion, cé des pétits morceaux de lé légoumes qu'ils sont mixés dans la soupé.
On met lé pétits dés dé lé tomatés, dé la poivroné, dé l'onion, dé la concombré dans oun assiette à parté.
Il faut lé pain, révénou à l'houile dans la poilé, et oun frotté lou pain à l'ail, oun découpé lé pain frotté en pétits dés, dans oun assiette à parté.
On sert la soupé dans l'assiette, et chacoun, il sé sert la garnicion comme il veut.


Avec tout ça, on n'est pas couché.
J'ai les tomates, les zognons, l'ail, le pain. Le poivron est au bar (ce que le fenouil est au loup, merci de me le souffler), et le concombre est masqué.
Je vais mettre des frites, à la place, le gaspaçolou !


Et ça ne fait pas avancer ou diminuer plutôt ma pile à lire.


Sont chiants !


Comme Sheng.
Maintenant que l'on connaît Pauline à la gare, en grec : elpis éphè kaka, Sheng, enfermée depuis un mois parce qu'on a un doute sur sa virginité, Sheng, elle pisse dans la litière, et elle fait
caca à côté - pas une maladresse, la litière est grande, non, elle quitte le bac à litière et se pose à côté, j'en ai la nausée.


Et le voisin avec sa meute encagée me fait couler un bronze. Celui-là, Junior, alias ne l'avait pas dit.


 

yueyin 07/04/2013 23:24



Que lui arrive-t-il a ce pauvre shengminou ? tsssss... (bon appétit sinon, tout cela a l'air bien bon mais les morceaux dans la soupe sont proscrits chez moi - les enfants que veux-tu :-) )



Lou de Libellus 07/04/2013 06:45


 





Le vrai gaspacho andalou (ils prononcent : gaspaço), c'est le con garnicion !


 

yueyin 07/04/2013 23:23



les avis son partagés sur la questions cher cousin, n'étant pas Andalouse je ne polémiquerai pas :-)



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg