Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 00:16
De nombreux visiteurs, ainsi que fashion victim dans son billet, ont mentionné l'adaptation du livre de Billie Letts, La petite voix du coeur (Where the heart is), réalisée en 2000 par Matt Williams. En voici donc la bande annonce, assez tentante je dois le dire.

Where the heart is (Où le coeur nous mène) de Matt Williams - 2000 - avec Nathalie Portman, Ashley Judd, James Frain - UFD
Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Je ne l'ai pas vu et je n'ai pas encore lu le livre (qui est dans ma pile "proche" par contre... mais j'ai une question (et c'est sincèrement une question vu que d'ici, je ne sais pas si la perspective est la même que de chez vous!).  Quand les gens disent que quelque chose est trop "américain", ça veut dire quoi??  Je l'utilise pour dire "commercial" ou "nous on est meilleurs que tout le monde" ou encore "je suis parti de rien et j'ai fait fortune".  Dans ma tête à moi, c'est un peu péjoratif mais pas tant que ça (je n'ai aucun mal avec les romans très américains et les trucs à grand déploiement dont ils sont friands)... je suis donc curieuse!!!  Ca veut dire la même chose pour vous ou pas du tout??
Répondre
Y
<br /> alors ça c'est une bonne question et j'ai peur que la réponse varie avec les personne comme souvent avec les choses qui relèvent plus du ressenti que de la reflexion claire...<br /> <br /> Dans le cas de ce film, c'est surtout que je ne peux imaginer une telle histoire ailleurs qu'aux etats unis, à tort ou à raison. D'abord il y a le côté road movie du début : partir vers l'ouest<br /> pour repartir à zero (pour moi c'est très américain, surtout que novalee est quand même mineure...) comme cette aspiration à une maison sans roue - la pauvreté associé à la vie en caravane me<br /> semble toujours très connoté states (même s'il parait que ça commence à se voir ici)<br /> Ensuite il y a l'aspect hyperindividualiste, le roman fait l'apologie de la solidarité individuelle mais ne parle jamais d'une solidarité collective, et puis enfin il y a ce que j'appelerai le côté<br /> wild : une gamine mineure à la rue, sans moyen d'existence, met au monde un enfant dans un supermarché, l'affaire est super médiatisée et elle se retrouve à nouveau seule sur le parking<br /> (métaphoriquement) à sa sortie de l'hôpital : pas de services sociaux, pas de prise en charge... je peux imaginer ça aux etats unis (encore une fois à tort ou à raison) mais pas en france mettons.<br /> Après il y a encore quelques détails comme les tornades mais bon... :-)))<br /> <br /> Sinon je suis fan de romans et de films américains moi aussi donc dire que quelquechose est américain pour moi n'est pas péjoratif en soi, même si certaines choses me dérangent (mais certaines<br /> choses me dérangent dans des tas d'autres endroits y compris devant ma porte, je dois être une raleuse au fond ;-))<br /> <br /> <br />
S
Justement, le ton y est bien plus grave que ce que semble supposer la bande-annonce du film.
Répondre
Y
<br /> comme je le disais, je n'ai pas du tout eu cette impression de gravité, c'est le ton très positif avec lequel est traité cette histoire affreuse au fond qui la rend supportable... Novallee ne se<br /> fait pas confiance mais elle a une attitude totalement candide envers les autre avec une naiveté qui frole la betise parfois... la scène avec sa mère en est un bon exemple... Mais est-elle abattue<br /> non, elle repart ! et soeur marie y voit une bonne raison d'être émue par la générosité des donateurs :-)))) Enfin bon plus j'en aprle et plus jai encvie de voir le film tss tss<br /> <br /> <br />
L
Je n'avais pas du tout cette idée-là du roman (je pensais que le ton était plus grave.)
Répondre
Y
<br /> Et bien non je ne coris pas, l'histoire est grave et même très dure mais le ton ne l'est pas, c'est d'ailleurs pourquoi cela m'a plu... trop de pathos m'aurait rebutée je crois :-)<br /> <br /> <br />
S
Non, trop "américain" à mon goût. Je ne sais pas, ça risque de perturber ma vision du roman. Merci pour la vidéo en tout cas.
Répondre
Y
<br /> c'est amusant que tu trouves la BA trop américaine car le livre est justement profondément américain, impossible de le transposer ailleurs. Cela dit, je ne sais pas ce que vaut le film... une ba<br /> c'est parfois trompeur !!!<br /> <br /> <br />

Articles RÉCents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg