Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 19:57
Après avoir lu Un ange cornu avec des ailes de tôle, je savais que j'allais continuer avec Tremblay, obligée ! J'ai donc filé vers La Traversée du continent, son dernier roman, une pure merveille dont je vous parlerai bientôt et puis j'ai décidé de remonter aux sources en lisant ces fameuses Chroniques du plateau Mont-royal, oeuvre dont j'entends parler depuis fort longtemps.

La grosse femme d'à côté est enceinte, premier opus de ces chroniques, est  également un des premiers romans qui a réellement
mis à l'honneur le joual, la langue parlée québécoise ou, dans ce cas précis, le parlé populaire de l'est de Montréal. Trente ans après sa sortie, ce roman a gardé toute sa fraîcheur et sa magie.

Autour de la grosse femme, seul personnage sans nom, figure de mère universelle immobilisée par sa grossesse et son obésité, gravite tout un microcosme, la famille proche qui vit sous le même toit, les voisins qui partagent la même rue, le quartier enfin tout autour. Sous son regard un peu tutélaire, un peu distant par la force des choses mais éminement compréhensif, se jouent les mille petits drames, les mille petits bonheurs du quotidien. Sans complaisance mais avec une sorte de gaité foncière, Tremblay trace le portrait d'une  famille ouvrière plutôt pauvre,
à la fois unie et déchirée, protectrice et angoissante, cruelle et joyeuse.

Ce qui frappe le plus bien sûr dans cette oeuvre c'est l'importance que l'auteur accorde à la langue. Langue parlée bien sûr, ce joual qui est la langue de son enfance, mais aussi langue chantante, fluide, imagée qui procure un réel plaisir de lecture. Plus encore, langue comme personnage principal au coeur de cette histoire où sept femmes sont enceintes en même temps mais où une seule semble pouvoir le vivre dans le bonheur. Car si la grosse femme est heureuse d'attendre ce nouvel enfant malgré son âge réputé trop avancé ou sa famille qui cache mal sa honte, les voisines enceintes, elles, ignorent plus ou moins complètement autant ce qui se passe en elle que ce qu'il va leur arriver et n'ont personne vers qui se tourner. Sur ses sujets en effet les langues sont scellées, par la pudeur, la décence, la honte, la religion, l'ignorance... C'est au cours d'une veillée, moment parlé s'il en fut, que la grosse femme finira par rassembler autour d'elle ses jeunes mères perdues et sous couvert de les faire profiter de son expérience leur rendra la parole. Et c'est bien ce que fait Tremblay lui aussi, rendre vie et parole aux acteurs de son enfance. Superbe !

La grosse femme d'à côté est enceinte - Michel Tramblay - 1978 - Acte sud

Allez pour faire bonne figure dans la LC Tremblay de québéc en septembre, je réédite un billet du 7 octobre 2008 (grand tolkien tout ce temps déjà) histoire de faire un peu partager ma passion pour Tremblay...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BlueGrey 19/09/2013 08:35


Oh oui, oh oui, oh oui ! Qu'est-ce que je l'ai aimé celui-ci !!!  :)

yueyin 20/09/2013 11:06



Ah voilà de l'enthousiasme, tu parles à mon coeur :-)



Valentyne 18/09/2013 18:27


Dans cette LC , que de découvertes , je renote ;-)


Merci pour la découverte 


J'aime quand tu dis "C'est au cours d'une veillée, moment parlé s'il en fut, que la grosse femme finira par rassembler autour d'elle ses jeunes mères perdues et sous couvert de les faire profiter
de son expérience leur rendra la parole. "


Bonne journée ;-)

yueyin 20/09/2013 11:02



C'est une des choses qui m'a frappée, ces femmes tellement angoissée et ignorante, ligotée par le silence, et cette grosse femme genre de divinité maternelle qui la leur redonne :-)



Alex-Mot-à-Mots 17/09/2013 13:45


Grand Tolkien ?!

yueyin 17/09/2013 21:41



Ah oui, tu ne savais pas ? je ne jure que par Tolkien :-D



Aifelle 17/09/2013 06:53


C'est décidé, je continuerai à lire Michel Tremblay avec ce titre-là  Depuis le temps que je voulais découvrir
cet auteur, c'est enfin fait et c'est jubilatoire. Merci les filles pour votre lecture commune qui m'a botté les fesses.

yueyin 17/09/2013 21:40



Aj je suis ravie vraiment ravie :-) Michel séduit :-)



claudialucia 16/09/2013 23:33


Deux avis très différents pour ce livre dans notre LC! Mais tu me donnes envie de le découvrir!

yueyin 17/09/2013 21:39



Oui j'aime bien les avis contrastés (même si on aime que les autres apprécient nos chouchous) ça a quelque chose d'authentique :-) et puis ça permet à ceux qui ne l'ont pas encore lu d ce faire
une meilleure idée :-)



Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg