Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 14:26
"Une femme disparait, laissant un journal intime qui relate son mariage au quotidien. Pour tout ceux qui la connaissaient, elle incarnait l'épouse parfaite, heureuse et épanouie..."
Telle est l'entrée en matière du quatrième de couverture de la mariée mise à nue et je la trouve (pour une fois) assez bien tourné, disant tout sans rien révéler.
Depuis longtemps j'avais envie de découvrir ce livre, tout d'abord parce que les deux romans déjà lus de l'auteure m'ont particulièrement plu, ensuite parce que l'idée d'un journal intime dévoilant la face cachée d'une "femme heureuse" me tentait beaucoup. Grâce à Fashion j'ai pu enfin le dévorer et j'en suis ressortie assez pantelante.
Car pour le dévorer, je l'ai dévoré ! Je me suis précipitée dans ce roman décalé dans sa forme, bizarrement découpé, au style déroutant, au propos souvent cru, à la profondeur dérangeante. Une fois lancée, impossible d'arrêter, à l'affût de la prochaine découverte de cette femme anonyme, sa prochaine victoire, sa prochaine défaite. Car elle s'est lancée dans la quête la plus déconcertante qui soit, elle-même.
La première chose qui vient à l'esprit quand on parle de ce roman c'est le sexe bien sûr car il en est beaucoup question dans ces pages et en même temps il ne m'a pas tant semblé au coeur des choses (si j'ose dire !). Au cours d'un voyage de noce tardif, la narratrice qui s'interroge paresseusement sur les changements insidieux qui se sont installés dans sa vie de couple, se voit confrontée pour la première fois à un doute sur la conduite de son mari si rassurant. Tout à coup réveillée, elle se lance dans la rédaction d'un journal qui serait le pendant d'un petit ouvrage du XVIIIe decryptant sur le mode sincérité/cynisme les rapports homme femme.
En même temps, j'ai peine à croire que son mari ou sa prétendue infidélité soit au centre de ce récit. A aucun moment elle ne s'interroge sur la réalité de la chose, elle ne cherche même pas à vérifier quoique ce soit, le soupçon d'un instant lui suffit pour oser enfin regarder son couple et disséquer lentement les petites concessions qui l'ont amené insensiblement à ce qu'il est devenu, un arrangement solide en apparence mais dans lequel elle n'existe pas.
Et peu à peu c'est moins son couple et son mari qui sont envisagés que sa propre attitude devant les autres. Que ce soit devant son mari, sa mère ou sa meilleure amie, elle est immuablement parfaite, conciliante, consensuelle, toute d'apparence et de renoncement. Renoncement à ses idées, ses principes, son métiers, son autonomie, ses envies voire ses fantasmes... et si c'est bien là que se trouve le déclencheur de cette révolution intime, sa mise en oeuvre est bien plutôt dans l'écriture que dans le sexe. Peu à peu en se regardant vivre, en osant écrire noir sur blanc les pensées qui se dissimulent aux limites de sa conscience, elle entreprends une reconquête profondément personnelle.
Le choix de Nikki Gemmell d'écrire à la deuxième personne accentue l'idée de l'observation de soi, un peu froide, un peu clinique et nous associe du même coup à cette démarche, provocant une sorte de complicité avec cette femme mais mettant aussi par contrecoup le lecteur dans la position destabilisante du voyeur absolu.
Un roman plutôt perturbant et peut-être difficile à caser dans une catégorie coup de coeur... mais j'ai eu bien du mal à passer à autre chose ensuite...  A couper le souffle !

La mariée mise à nue - Nikki Gemmell - 2003 - traduit de l'anglais (Australie) par Alfred Boudry - Au diable Vauvert 2006

Les avis de
Fashion (que je remercie pour son prêt), Gaëlle (qui est revenue !), Thom (qui aimerait écrire le pendant masculin de ce roman, se lancera-t-il ?), Yvon, Cuné, Stéphanie, Joelle, Camille, Solenn, Lily, j'en oublie certainement...

Partager cet article

Repost 0
Published by yueyin - dans roman australien
commenter cet article

commentaires

sylvie 23/09/2008 21:53

j'avais déjà lu pas mal de critiques très positives sur les blogs, mais là, on ne peut plus passer à côté! vraiment! je vais voir de ce pas si je l'avais noté, sinon, ce sera fait, merci pour cette écriture enthousiaste;)

yueyin 23/09/2008 23:03


ah oui je me laisse parfois emportée je l'avoue mais nikki Gemmell a tendance à me scotcher par sa puissance :-))))


florinette 19/06/2008 12:27

Ta conclusion me donne bien envie d'essayer...si je le trouve à la biblio lors de mon prochain remplissage de carte, je le prendrais ! ;-)

yueyin 19/06/2008 22:46


J'espère qu'il te plaira Florinette, il est très destabilisant :-)


Turquoise 16/06/2008 20:56

Ton billet est très intéressant. J'avais déjà repéré ce livre chez d'autres blogueurs,mais après feuilletage en librairie, je l'avais reposé. Je vais peut-être me décider après t'avoir lue...Si je le trouve en bibliothèque...

yueyin 17/06/2008 23:29


ça vaut la peine de tenter, après il faut pouvoir entrer dedans mais si l'alchimie se fait...


valdebaz 14/06/2008 19:15

ah là là ! celui-ci est noté depuis l'année dernière ! son tour viendra bientôt !

yueyin 14/06/2008 23:56


Oh moi aussi il a longtemps traine dans ma lal mais ça en valait la peine :-))


la Pyrénéenne 14/06/2008 18:50

D 'ailleurs j' ai fait un petit sondage à son sujet sur mon blog ( colonne de gauche tout en bas ) mais personne , depuis 5 jours , n' y a encore répondu !

yueyin 14/06/2008 18:57


Ah ça y est je l'ai trouvé... et j'ai voté du coup :-))) et croqué une petite madeleine au passage ;-)


Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg