Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 22:44
Lors d'une mission de reconnaissance, l'astronef Explo II est totalement détruit avec son équipage. Seules trois personnes ont le temps de s'échapper.
Seulement la planète où ils s'échouent est totalement stérile, pas d'eau, pas de vie, très peu d'oxygène : une masse de roche et de poussière balayée par un vent immuable. Impossible d'enlever leurs spatiandres, ces scaphandre ultra perfectionnés, des prototypes en fait, qui seuls peuvent les garder en vie pendant un temps indéfini.
Plutôt que d'attendre d'improbables secours, les trois rescapés décident d'avancer, espérant contre toute raison trouver un lieu moins inhospitalier. Isolés dans leurs coquilles respectives, sans repère géographique ni bientôt temporels, abandonnant rapidement toute velleité de communiquer, seul restent les pas qui s'enchaînent.

Voilà un court roman (une longue nouvelle - 70 pages) surprenant, commencé dans la plus pure tradition space opera, il se transforme à mi-parcours en une hallucinante introspection dans une veine nettement initiatique. Cette traversée du désert à marche forcée dans un presque total isolement fait naître toutes sortes d'interrogations dans l'esprit du narrateur et peut être du lecteur, questions techniques, métaphysiques ou fantasmes purs ? Une nouvelle entétante qui reste longtemps à l'esprit.

Jouvence - Alain le Bussy - Griffe d'encre - 2007
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Cela fait un bon moment que je n'ai pas lu de livres de ce genre mais celui-là a l'air bien tentant (et en plus, au pire, il n'est pas bien long ! mdr !)
Répondre
Y
<br /> tout petit effectivement, à lire absolument.... :-)<br /> <br /> <br />
L
oui pourquoi pas :-) c'est sympa :-) mais comme je vais aux Imaginales je pense qe je passerai dévaliser leur stand avant (je me connais) ;-)
Répondre
Y
<br /> On verra ce que tu rameneras alors mais sinon il est à ta disposition :-))<br /> <br /> <br />
L
je suis plongée dans Sortie de route chez le même éditeur et celui-là me tente bien :-)
Répondre
Y
<br /> Je l'ai prêté pour le moment mais ej peux te le faire passer ensuite si tu veux :-))<br /> <br /> <br />
C
Je peux répondre ! (Je viens juste de lire cette novella, envoyée par YueYin que je remercie encore !) :-DEn fait, bien évidemment, leur "scaphandre" qui est ultra perfectionné recycle absolument toutes leurs secrétions, y compris urine, les traite et les leur réinjecte, vu qu'il n'y a pas d'eau sur la planète...Yue, j'ai bien accroché à ce livre mais la fin me frustre : je ne la comprends pas vraiment, à vrai dire. Je veux dire, oui elle est très claire, mais de quoi est-elle la métaphore ? Mystère, pour ma part.Mais tu avais raison, on entre très vite et très facilement dans cet univers très prenant !
Répondre
Y
<br /> Je ne sais pas, soit c'est une regenèse, l'homme la femme le lézard, tout le bastringue sur leur petite planète ou la pesanteur est égal à 1 (hum !), soit c'est un pur fantasme issu de l'esprit<br /> d'un type en pleine transe initiatique : tu sais le jeune, le désert, l'absence totale de stimulation sensorielle :-)))<br /> <br /> <br />
G
Bof, c'est pas trop mon truc! Par contre, ça m'amène une question : s'ils sont coincés dans leurs scaphandres super-sophistiqués, comment ils font pour faire leurs besoins?(Bon, je sais, ça vole pas haut, mais je me pose vraiment la question!)
Répondre
Y
<br /> Excellente question Gael, en fait c'est au coeur de l'istoire, ces spatiandre sont hautement perfectionné et leur permettent de survivre en recyclant directement tout ce qui vient de leur corps...<br /> donc sans manger sans boire, sans se soucier de commodité (joli mot non ?) ils peuvent survire sans doute aps eternellement mais pour un délai indeterminé dans ce monde complètement stérile, enfin<br /> bref....<br /> <br /> <br />

Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg