Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques De Lectures

  • : Chroniques de lecture
  • Chroniques de lecture
  • : Journal de lecture plutôt fourre-tout : des livres encore des livres pour tous les âges et tous les goûts... Vous êtes chez YueYin
  • Contact

On s'y retrouve...quand ils sont à jour

Rechercher

...


badge80x15-DARCY.gif
cmwjoss.gif
babelio-buton.jpg

lca.gif
 

Wikio - Top des blogs - LitteratureWikio - Top des blogs

Archives

billets à venir (un jour)

Middlesex - Eugenides
Mal de pierre - M. Agus
Le lézard lubrique de melancholy grove - Moore
Le passage de la nuit - Murakami
Chocolat - J. Harris
Fascination/tentation - S. Meyer

Les mangeurs d'étoiles - R. Gary
Voleurs de plage - J. Harris
La fille de 3eB - C. grenier
Le libraire - De Moraira
Le désert de la grâce - Pujade-Renaud
La maison en papier - CM Dominguez
Presque un mélo - M Efstathiadi
Le retour de Sethos - E. Peters
Le treizième conte - D. Setterfield
Voie sans issue - Collins Dickens
De si bonnes amies - J. Trollope
L'inconnu d'Athène - A. Zouroudi
Le voyeur du yorkshire
L'appel du passé - E Goudge
L'homme squelette - T. Hillerman
La taupe et le dragon - N. Champetier
Tout là bas - Arlette Cousture
La traversée du continent - M. Tremblay
Breaking Dawn - S Meyer
L'arrière saison - P Besson
Les Baïnes - Eric Holder
Petits arrangements avec l'infame - P Parry
Les 4 filles du docteur March - LM Alcott
Dans les bois eternels - F vargas
Thérèse et Pierrette à l'école des saints anges - M Tremblay
Le baiser des ombres - LK Hamilton
les vendredi d'Eléanore - J Trollope
This is not a love song - JP Blondel
Bonbons assortis - M tremblay
Rececca - D. du Maurier
Accès direct à la plage - JP Blondel
Le puit des histoires perdues - J Fforde
Papa longues jambes - J. Webster
Odd & the frost Giant - N. Gailman
Chagrin ferraille - G. Cook
Riverdream - RR Martin
Fashion Victim - I Cohen Janca
Le jour de grâce - R. Van Gulik
Une saison de Célibat - Schields/Howard
Mort d'une garce - C. Dexter
Qui comme  Ulysse - G Flipo
Qoëlet
Celui qui bave et qui glougloute - Wagner
Le grand Meaulne - A-Fournier
Le chant du cosmos - R Wagner
Préludes/La Baie - K. Mansfield
Souper mortel aux étuves - M. Barrière
Le jour où einstein s'est échappé - J Bialot
La femme coquelicot - N. Châtelet
Les invités - P Assouline
L'évangile selon Pilate - EE Schmitt
Ten big ones - J. evanovitch
Eleven on top
- J. evanovitch
Twelve sharp - J. evanovitch
Tila pirate malgré elle - P. Juste
Un minuscule inventaire - JP Blondel
Au bon roman - L. Cossé
Millenium 1 - S. Larsson
Millenium 2 - S Larsson
La troisième lettre - M. Marineau
Le canyon des ombres - JD Doss
Journal d'un vampire - LJ Smith
True bood 4,5,6,7 - C Harris
Même pas Malte - Maité Bernard
La lettre - Jennifer Tremblay
Le bibliothécaire - Larry Beinhart
Percy Jackson - tome 2,3 et 4
Le journal d'un ange - P. Corbucci



24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 20:00
neverwhere.jpg"Londres est une ville monstre, une fusion désordonnée de villes plus petites, à laquelle l'élégant plan du métro confère une unité superficielle. Et si tous les noms bizarres des quartiers de Londres recouvraient une autre réalité ? "Recouvraient" au sens propre, puisqu'il existe une Londres en-dessous de Londres, une ville parallèle, habitée par les laissés pour compte, les marginaux, les magiciens, qui nous sont devenus invisibles ? Pour avoir écouté son instinct et avoir sauvé Porte, une étrange jeune fille couchée en sang sur le trottoir, Richard Mayhew va voir son existence basculer dans un univers dont il ne soupçonnait pas l'existence, découvrir la magie secrète de la Londres d'En-bas et rencontrer ses habitants, fabuleux ou terrifiants : le marquis de Carabas, l'ange Islington, Mr Croup et Mr Vandemar, assassins à gages, et la Grande Bête de Londres qui, depuis des siècles, patiente au fond de son labyrinthe oublié."
11-10-98 la dedicace du traducteur

Avez-vous déjà eu l'impression qu'un instant fugace vu du coin de l'oeil venait de vous échapper, aussitôt vu aussitôt oublié ? Si oui, peut-être avez-vous croisé un de ceux d'en bas...
Une fois n'est pas coutume, je prends la liberté de recopier cette dédicace qui me semble un excellent aperçu de Neverwhere. Fable, conte fantastique ou fantasy urbaine, peu importe l'étiquette, le livre est là, inclassable, savoureux, irratontable : du Gailman quoi !

Il s'empare ici du Londres underground, celui du plan de métro mais aussi des vestiges urbains, impasses qui ne mènent nulle part, canalisations oubliées, batiments abandonnés depuis qui sait quand, et en fait son terrain de jeu. Il cré ainsi un univers à la fois étrange et familier avec son histoire, son mode de vie figé quelquepart au XVIIIe siècle, sa magie, ses dangers, son aristocratie, sa crasse, ses intrigues, sa géographie enfin, connue mais toujours surprenante.
Le nouveau venu doit apprendre à se méfier des noms de lieu et peut être même des noms de personne, earl's court abrite bien un comte, un ange se dissimule au coeur de la ville, une jeune fille ouvre des portes là où il n'en existe pas et tous les mythes ont rendez-vous dans ces pages pour y faire la fête. Sans parler du marché qui apparait chaque fois à un nouvel endroit, des rats qui communiquent avec, et peut-être dirigent, les humains, des égorgeurs toujours avides de contrats saignants, de ressuscités et autres vampires au détour des chemins.
Des personnages forts, un monde foisonnant, de l'inventivité à revendre, un humour aussi omniprésent que cruel : une petite merveille à déguster toute affaire cessante ! Vous jetterez un autre regard à l'avenir sur les coins sombres et les ruines urbaines...

Neverwhere - Neil Gailman - 1998 - J'ai lu 2001 traduit de l'anglais par Patrick Marcel


Les avis enthousiastes de Passion des livres et de Gachucha,
Ceux moins convaincus de Hydromielle et Sandra

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dad 28/10/2009 20:08


Neverwhere
Je reste très perplexe ! Voilà un livre que j'ai eu beaucoup de mal à lire et en même temps je n'ai pas décrocher.
J'aime plutôt les situations simples du type un bon, un méchant et là ça foisonne de personnages bons qui sont des méchants et inversement.
Finalement je n'ai pas trop aimer mais le fait d'aller jusqu'au bout montre que je n'ai pas haï.Compenne qui peut!


yueyin 28/10/2009 22:42


J'ai beaucoup aimé moi.. mais c'est vrai que c'est un livre qui traite toutes sortes de thèmes et les personnages sont complexes mais pitoresques aussi... enfin y'a de vrais méchants aussi, les
deux tueurs !!!!


BlueGrey 04/11/2007 19:37

Oh oui alors ! Merci de ta proposition ! Mais je pense qu'il vaut mieux attendre mon retour de Chine et mon déménagement, je ne vaudrais pas qu'il se perde en route parmi mes péripéties...

yueyin 05/11/2007 11:02

ça marche ! J'espère que tu vas nous tenir au courant de tes péripéties ;-)

Karine 02/11/2007 23:06

J'ai ce livre dans ma pile, ainsi que "American Gods" du même auteur.  Ton avis me donne doublement hâte de le lire!  J'aime bien ce genre sombre et j'en ai lu beaucoup de bien!!!

yueyin 05/11/2007 11:06

J'ai beaucoup aimé American gods également (en attente de critique, je suis très en retard !). il y a effectivement quelquechose de sombre dans Gailman qui équilibre le côté burlesque de ses dialogues, j'aime vraiment beaucoup...

BlueGrey 01/11/2007 20:29

Bien, bien, bien, le voici inscrit sur ma LAL !  ;-)

yueyin 02/11/2007 08:48

:-) j'ai récupéré l'autobus, veux-tu que je t'envoie celui-ci ?

Isil 30/10/2007 15:24

Je n'ai encore jamais lu cet auteur mais ça me tente bien.

yueyin 02/11/2007 08:29

Il vaut le détour, évolue dans un monde bien à lui, est somme toute assez inclassable et pour une fan de SF comme moi, son inventivité fait l'effet d'une bouffée d'oxygène :-)

Articles Récents

Le livre d'or

livre_20dragon2.gif

Mes balades...

badges-80x15-ALAURE.png

badges-80x15-ANJELICA.jpg

 

Kikimundo

 

 

En sommeil



--milie-bouton.jpg